How Come Stephen King is not on the list? (suite et fin)

Publié le par remi

Si je devais faire la liste des dix ou douze livres les plus importants du monde occidental, qu’y mettrais-je ?

1. La Bible de Gutemberg

À tout seigneur tout honneur : comme expliqué ci-avant, le premier livre se doit d’être la version latine imprimée par Gutemberg, fondatrice de l’imprimerie de la diffusion du livre.

2. Déclaration universelle des droits de l’Homme et du Citoyen, œuvre collective de l’élite politique française de la fin du XVIIIe siècle

Avec ce document phare aux prétentions universelles, on fait d’une pierre deux coups et ouste la Magna Charta et ouste le discours-fleuve de Wilberforce sur l’abolition de l’esclavage.

La Déclaration fonde une triple révolution du droit :

- il émane du peuple et s’abstrait de l’arbitraire du souverain (fut-il éclairé par les Lumières)

- il émane du peuple et s’abstrait de la référence au divin (les pays du Golfe Persique, celui dans lequel je vis maintenant en particulier, n’ont pas encore fait leur aggiornamento en la matière et se soumettent à la Sharia coranique)

- il émane du peuple et se fonde – rationnellement – sur ce que les économistes définissent comme l’atteinte d’un optimum de Pareto : la maximalisation du bien-être de la communauté générale.

3. Les Éléments d’Euclide et la rationalité mathématique

Bon, Euclide s’est planté sur son septième postulat. Mais qui ne l’aurait pas fait au IIIe siècle av.-JC ? Même le grand Newton n’y a vu que du feu !... Ce n’est pas Newton et les Principia mathematica qu’il faut célébrer, c’est le fondateur même des mathématiques, cet art formel, pur, géométrique et absolu, j’ai nommé Euclide et personne d’autre, le rédacteur des treize livres des Éléments.

Ce qu’Euclide fonde, plus que les mathématiques (il compile et organise le savoir de son temps), et plus importante que les mathématiques elles-mêmes, c’est la rationalité occidentale : « les treize livres des Éléments présentent un enchainement de propositions et de démonstrations qui s’appuient que sur des propositions déjà démontrées ou a des postulats (…) Les énoncés sont ainsi formules avec une généralité caractéristique qui semble sans précédent, notamment dans les mathématiques babyloniennes ou égyptiennes, basées sur des exemples réalistes, concrets. » explique doctement mon Dictionnaire d’histoire et de philosophie des sciences.

4. Articles publies par Albert Einstein, en 1905, dans les Annalen der Phyzik

Le monde dans lequel nous vivons, plus que Galilée ou Newton, est redevable a Albert Einstein d’avoir permis de le repenser. La relativité générale va bien au delà de E=mc2, ce qu’elle apporte aux XXe et XXIe siècles, c’est d’infirmer la phrase tautologique de Gertrude Stein (je cite de mémoire) « les choses sont ce qu’elles sont et du moment qu’une chose est, c’est largement suffisant », de forcer des milliers de penseurs à penser out of the box, a libérer la créativité humaine du carcan de la tradition.

Tout est relatif…

5. Das Kapital de Karl Marx

Le libéralisme économique aurait existé sans Adam Smith. En revanche, foin de socialisme ou de communisme sans Marx. On peut dire ce qu’on veut de l’échec patent du léninisme, version délétère du socialisme prévu par Marx. D’aucuns pensent que le socialisme de marché, tel qu’il est vécu en Occident, est le véritable avatar de la vision d’un penseur qui s’est battu pour un monde plus juste.

Plus que De la Richesse des nations, Das Kapital mérite une place au panthéon des livres les plus importants. Sinon au niveau économique, du moins au niveau politique - l’un n’allant pas sans l’autre.

6. Orbis sensualium pictus de Jan Amos Komensky

Que serait le Livre sans sa marraine, la pédagogie ? Que serait la diffusion du savoir dans un monde illettré ? Jan Amos Komensky, plus connu sous son nom latin de Comenius est le fondateur de la pédagogie, cette science de l’apprentissage du savoir, avec son Orbis sensualium pictus.

Ce tchèque protestant, exilé de sa patrie par la Contre-Réforme catholique et hébergé par une Hollande calviniste et tolérante est, devrait être, un héros universel. A peine débarrassée de la domination habsbourgeoise, la Tchécoslovaquie a mis ses maximes et son portrait sur tous les frontons, dans toutes les salles de classe des écoles du pays, toute l’Europe devrait faire de même.

7. De l’Origine des espèces de Charles Darwin

En ce qui concerne la biologie, la paléontologie, la génétique, oui, je pense qu’on peut laisser Darwin au pinacle du penseur le plus influent.

8. Livre IX de la Summa de arithmetica, geometria, de proportioni et de proportionalita de Luca Pacioli

Que serait l’Occident, son industrie, sa richesse, sans cette invention vénitienne ou lombarde de la comptabilité en partie double diffusée par le livre du moine italien Luca Pacioli et du livre neuf de sa Summa de arithmetica, geometria, de proportioni et de proportionalita ou il expose les principes de la comptabilité en partie double ?

9. Les règles de l’association de football, œuvre collective de membres de l’élite anglaise de l’époque victorienne

Ici, reconnaissons le génie britannique dans le domaine du sport. Le foot est LE sport universel.

10. À la Recherche du temps perdu de Marcel Proust

Le roman, cette merveilleuse invention de la créativité humaine se doit de figurer dans la liste des livres les plus importants. Dans le genre, la France est une maitresse incontestable. Mais qui choisir parmi nos grands auteurs ? Les plus grands : Honore de Balzac ou Emile Zola ou Victor Hugo ? Les précurseurs : Cervantes, Voltaire ou Choderlos de Laclos ?

Mon choix personnel va à Marcel Proust qui, dans une œuvre magistrale, en quelque sorte, clôt l’épopée du roman.

(and no, Stephen King does not deserve to be on the list)

11. Un livre de médecine

La liste ci-dessus est très anglaise : les sciences pratiques et le droit y prennent la part du lion. Rien sur la médecine. C’est connu, nos voisins britanniques sont coincés du corps (sauf pour le sport mais qui y est perçu comme un art de combat plus que comme un moyen d’expression corporelle. Sans les avancées de la médecine, notre civilisation occidentale ne serait pas ce qu’elle est. Mais j’avoue mon ignorance. Aidez-moi. Quel est le livre le plus important en la matière ?

PS : très britanniquement, le livre de Marie Stopes, Married Love, cité par l'auteur des 12 books that changed the world en seconde position, n’est pas un livre dédié au bonheur de l’amour conjugal et sur le fait de faire l’amour mais précisément sur le fait de ne pas le faire et d’éviter d’avoir des enfants.

12. Une partition de musique ou un livre de cuisine

Will se lamentait avec justesse, sans doute, que ni le Royaume-Uni, ni les Etats-Unis n’aient produit de grand musicien : l’éthique protestante du capitalisme ne valorise pas les plaisirs, qu’ils soient de l’oreille ou de la bouche.

Une partition de musique ou un livre de cuisine (Brillat-Savarin ? Escoffier ?) méritent amplement de figurer au panthéon de la production écrite occidentale.

Publié dans Notes de lectures

Commenter cet article