le web est francophobe

Publié le par remi

Tout heureux de cette nouvelle possibilite d'acheter des goodies sur le web, je me précipite hier soir, apres une intense journée de travail, sur internet pour acheter ce qui me manque le plus a Prague: des livres.

Sur Amazon, je compare les prix entre les livres francais et les livres en anglais (je suis devenu bilingue apres toutes ces années passées a l'etranger et si le tcheque me pese quand meme encore un peu a la lecture, je ne fais pas vraiment de difference si c'est anglais ou francais - lucky me! - je deviens a-culturé)

Ce qui m'étonne et que je découvre hier, c'est a quel point il est économique d'etre un internaute anglophone comparé a un internaute francophone. On réalise en moyenne une économie de 20%... D'un coté cela n'est pas étonnant: les couts du web anglophone sont amortis sur une base de clientele de 400 millions de personnes (grosso modo: US + Canada + UK + Australia + reste du monde anglophone) alors que le web francophone (Quebec + France + Wallonie) est un quart de cette somme au maximum. L'autre raison de cette économie est qu'ayant commencé plus tot, les couts fixes ont été amortis plus tot.

Et sur les livres que je commande hier me coutent en fait quasiment moitié prix sur amazon.co.uk par rapport a amazon.fr (et la traduction francaise de ces titres - un livre traduit est souvent plus cher que l'original car il inclut le cout de traduction. Tout ca pour dire que j'ai acheté:

  • Douglass North - Understanding the Process of Economic Change (Princeton Economic History of the Western World S.)
  • Frank Bettger - How I Raised Myself from Failure to Success in Selling
  • Ronald Coase - Firm, the Market and the Law
  • Douglass North - Institutions, Institutional Change and Economic Performance (Political Economy of Institutions & Decisions)

Tout ca pour dire aussi qu'a mon humble avis, la francophonie et son ministere est une bataille perdue d'avance.

Publié dans Mutatis mutandis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Pour le prix des livres en France, c'est que les prix ne sont pas libres. Au mieux, tu auras une différence de 5,5% entre un libraire dit classique et un site web ou la Fnac. Je ne sais pas comment se porte l'édition étrangère mais il faut reconnaitre que l'édition en France se porte plutôt pas mal. Sans doute est-ce du à ces prix "encadrés".
Répondre