Hervé Guibert - Hommage

Publié le par remi

Je lis dans Libé qu'Hervé Guibert feterait cette semaine ses 50 ans.

Il est l'un des auteurs qui a le plus marqué ma maturation sexuelle, littéraire et esthétique (et pas forcément dans cet ordre-la). Il est totalement inconnu quand je lis un texte de lui dans Art Press (mes parents sont abonnés ou m'ont abonné a cette revue d'Art Contemporain). C'est un choc.

un choc littéraire - émotionnel - sexuel

Il n'a pas encore publié Des aveugles donc je crois que c'est un extrait de Mauve le Vierge - tres inspiré de Jean Genet. C'est scatologique. C'est la premiere fois que je lis qu'on peut ecrire au sujet du fait de chier (ou de ne pas chier, aussi, en l'occurence). L'article est illustré de photos d'Hervé Guibert (aussi critique photographique au Monde), dont celle que je mets en illustration ici.

Une main d'homme sur un torse d'homme.

Je suis adolescent et je sens confusément que mes désirs turgescents sont légitimés par les plus hautes autorités littéraires et artistiques du pays. Je suis sauvé.

Hervé, si tu lis les blogs depuis le Panthéon des Lettres ou tu résides surement, saches que je te suis reconnaissant de, par ton ecriture et ta photographie, m'avoir sauvé la vie.

Publié dans Notes de lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
pour POMALU (Petit Laurent)merci de laisser un mail et je recontacte
Répondre
P
Bonjour Juliette,<br />  si ton ancien num de tel se terminait par 0339, tu as changé de numéro en m oubliant... ton petit Laurent. Merci de m envoyer un mail, tu me manques
Répondre
R
bonjour petit Laurent, j'ignore si c'est elle mais j'ai transmis ton message a Juliette via mail. A priori, si tu signes pomalu, c'est bon signe... Elle te repondra sans doute ;-)
J
Moi aussi j'ai beaucoup aime ses ecrits et ses photos, d'où emanaient poesie, souffrance, engagement vital. <br />
Répondre
N
C'était aujourd'hui... enfin hier vue l'heure à laquelle j'écris ce commentaire qu'un des auteurs les plus marquant de la fin du siècle précédent décédé.<br /> Pink TV ( que je n'apprécie guère en général ) lui a rendu un grand hommage Lundi soir en diffusant son passage chez PPDA et son film La Pudeur et l'Impudeur.<br /> Ce film n'avait pas été rediffusé depuis 1991. Personne n'avait filmé avec autant de justesse ce qu'est un combat, ce qu'est la peur, ce qu'est la désagréagation du corps. Guibert n'était pas seulement un Grand auteur c'était également un bon photographe, un scénariste brillant, un cinéaste de génie qui n'a pas eu le temps de poursuivre sur ce terrain. A son humour, à ses humeurs, à son talent je tire mon chapeau.
Répondre
F
Moi je suis en train de le redécouvrir, je crois que c'est certainement plus utile pour l'adolescent en découverte que les Dustan, Camus et compagnie...
Répondre