Cent livres et plus

Publié le par remi

A Dubai, ma bibliotheque est biface (il y a des livres coté mur) et montée sur roulettes. Ça me permet de ne pas trop "étaler" ma culture.

Les sociologues ont forgé une nouvelle catégorie, les “100 livres et plus" : il ne s’agit pas de surcharge pondérale, mais de taille de sa bibliothèque : au-delà de cent livres dans une maison, on entre dans la communauté des intellos : une sorte de ligne de flottaison culturelle.


Et vous, êtes-vous sans, cent ou cent et plus ?

Publié dans Notes de lectures

Commenter cet article

michel colette 13/01/2008 07:10

important j'ai perdu votre site je vous ai retrouvé dans historique (ou hystérique que je suis ) vite envoyez le moi j'ai perdu la logique des clics

michel colette 13/01/2008 07:05

sauvée je fais partie des plus de 100   toujours la même qui se penche sur ton blog en ce dimanche peut être ensoleillé (5jours de pluie sur la côte et c'est la neurasthénie)  ce qui me plait le plus sur ton blog ce sont les voyages et en plus je crois que vous êtes simple....  et votre côté enfant  et vous l'aimez votre maman...  hein!!!! 

remi 14/01/2008 07:48

bonjour Colette,ravi de vous intéresser ! Je joue beaucoup avec mon coté enfant, c'est d'ailleurs l'une de mes devises.

Marie 10/12/2007 11:11

Surcharge pondérale ? cent livres égalent cinquante kilos ...c'est la dalle de la maison qui souffre de cette surcharge, plus de 500 livres et seulement deux pas encore lus ... je ne fais pas de croix sur la première page des relus ...Il faut admettre que le poids des années représente un certain volume. Je réfute le terme d'intello, je ne suis que passionnée ...