Cesky sen

Publié le par remi

coeur-de-cible.jpg

Il y a en bas a droite de ce blog un bouton newsletter qui te permet de savoir quand Remi publie un nouvel article. J’ai, pour ma part, au moment de publier un article, la possibilité d’activer « informer mes abonnés » ou non. La plupart du temps, je ne le fais pas pour ne pas engorger les boites aux mails. Je clique sur cette option entre une fois sur cinq ou une fois sur dix.

En fait, quand je suis content de ma prose !...

Hier, au moment de le faire, je suis surpris de lire le message « votre article a bien été envoyé a vos 18 abonnés ». Le nombre de mes abonnés est passé de 10 a 18.

Diantre !

Qui cela peut bien être ?

Je vais voir qui sont ces abonnés dans l’interface du blog, laquelle a entretemps changé : je ne retrouve plus cette info, ni ne découvre comment y accéder…

En revanche, je tombe sur une autre fonctionnalité dont j’ignorais l’existence et que je trouve fascinante : d’où viennent les lecteurs de ce blog.

Si un hyperlien pointe sur ce blog et que quelqu’un clique dessus et atterri ici, over-blog mémorise cette source de lectorat et me la ressort.

Fascinante blogosphère, n’est-il pas ?

Certaines sources sont inintéressantes : 10 visiteurs on fait une recherche Google sur les mots-clés « Rémy Ratatouille » et sont tombés sur cet article. Cinq d’entre eux viennent de chez Véhesse, quatre de chez Virtuela, quatre encore de chez Cédric – nos blogs sont interconnectés, on se référence mutuellement et il est normal qu’on aiguise, les uns envers les autres, l’appétit de découverte de l’autre.

La surprise du jour (outre la découverte de cette nouvelle fonction), c’est de voir que cinq visiteurs viennent depuis un blog polonais. L’auteur se décrit omme le Brian Kinney (Brian qui ?) krakovien. Il illustre son article d'images[*] issues de ce blog, de mon site web et de mon compte Flikr (auquel je n'ai plus acces depuis Dubai, censure totalitarobscurantiste oblige).

En bref, il s'est donné beaucoup de mal pour retrouver ma trace un peu partout sur le web et parler de moi (en mal :-) j'adore ne laisser personne indifférent...

Le tcheque étant voisin du polonais (aussi voisin que le portugais du francais – pour te donner un idée), je devine plus que ne comprend en le lisant de quoi et de qui il s'agit. Je retrouve ainsi la trace d'une amourette de jeunesse perdue de vue.

Encore un coeur que t'as brisé... 

ajoute K. a qui je demande de bien vouloir, sinon traduire du polonais, du moins me donner une idée plus précise de ce qui est raconté.

ach yo...


[*] Il m'explique qu'il les a retirées depuis, a la lecture de mon mail, craignant que mon portrait ne révele des secrets et ne me cause des ennuis avec les autorités dubaïotes. Il a sans doute pris peur que je ne lui fasse un proces pour atteinte a la vie privée.

Commenter cet article

VS 27/12/2007 00:19

Je découvre ta question...J'utilise Netvibes que je trouve très agréable.J'en ai compris le fonctionnement toute seule (mais oui!), mais je suppose que j'en utilise 10% des fonctionnalités.Je m'en sers même pour gérer mon temps, en ayant créé un onglet rempli de pos-it ("web-notes", ce doit être le nom officiel) de couleurs différentes pour des échéances différentes (journée, semaine, à faire un jour, etc) : je déplace les tâches d'un post-it à l'autre par copier/coller (tu es la première personne à qui j'ose expliquer cette méthode artisanale qui me plaît parce que "c'est moi qui l'ai fait").

VS 19/12/2007 23:49

Perso, j'utilise ton fil RSS dans un agrégateur (depuis que je sais le retrouver dans le code source quand il n'est pas affiché dans la page de blog).J'évite les newsletters car je sais que je ne les lis pas.

remi 20/12/2007 05:59

J'ai arreté d'utiliser bloglines. c'était utile. je devrais m'y remettre. c'est quoi ton agrégateur? Ça marche que pour les agrégés ;-) ?

Marie 18/12/2007 11:40

Pour être sûre de ne passer à côté d'un article, je me suis inscrite à la newsletter, ça tu ne peux le savoir, nous fonctionnons sous le même modèle à moins que tu n'ais choisi l'option premium et de plus, je passe par Bloglines et là tu ne peux y échapper. Que tu viennes corriger un seul mot et tu es annoncé ... Donc deux issues, une la messagerie, l'autre l'abonnement. Si je ne commentais jamais tu ne m'aurais jamais vue ...J'ai bien aimé ton billet.

remi 19/12/2007 14:19

merci du renseignement. Avant on pouvait y avoir acces. Diantre, je me sens limité...