Vive le libéralisme (chez les autres)

Publié le par remi

Les Émirats arabes unis ont une compagnie de téléphone nationale dont j'ignore l'actionariat mais dont on peut imaginer sans probleme qu'il est réparti entre les différentes familles régnantes émiriennes.

J'enrage régulierement de ne pouvoir accéder a certains sites internet unislamic. Pas plus tard qu'hier - et ça m'a fait rire - je me suis fait bloquer une recherche sur wikipédia du mot « domina » [1] . J'imagine que les émiratis n'ont pas le droit de savoir qu'ils peuvent, meme au sein - surtout au sein - de leur couple légitime, se soumettre a une de leurs femmes dans le cadre de scénario sadomaso.

Je me suis plains, amerement, sur ce blog de ne pouvoir utiliser skype dont le site est ici bloqué.

Je me dis que ce pays ou en apparence, on ne paie pas d'impot, il faut quand meme trouver des expédients pour pressuriser la main d'oeuvre étrangere (80% de la population et sans doute pres de 105% de la population active). Et donc, si les coups de téléphone internationaux aux marges élevées se voient concurrencés par une nouvelle technologie de transmission de la voix sur le net, autant l'interdire: nos nationaux ne seront pas du tout pénalisés et si un de nos bougnoules l'ouvre, on le déporte.

En revanche, et c'est la bonne nouvelle du jour, maman a testé skype-in et ça marche ! Tu peux m'appeler au prix d'une communication locale. Parce que vos opérateurs a vous, fonctionnent dans un marché concurrentiel. Moi, je devrai encore douiller a donf'.


[1] Renseignement pris, il semblerait que mon vocabulaire en la matiere soit pollué par 15 ans passés en Tchéquie et que le Français dise « dominatrice » ou « maitresse » la ou l'Anglais dit « dominatrix ». Si quelqu'un a des connaissances linguistiques en la matiere, un commentaire pour infirmer, compléter, renseigner mon vacabulaire est le bienvenu.

PS: lire la suite.

Publié dans Chronique dubaïote

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
vacabulaire : vocabulaire un peu vacant.
Répondre