The day after

Publié le par remi

Je fais mon fouting quotidien, ce matin, dans une ville (par ailleurs infameuse pour ses embouteillages) vide de toute circulation.

je rajouterai les photos apres les avoir prises (je cours pas équipé de mon barda de photojournaliste) mais c'est impressionnant de voir une ville désertée de ses voitures, mercedes, limousines, 4x4, porsches et autres rolls. Inquiétant impression de journée post-guerre atomique.

Au niveau fouting, c'est tout bénef' : pas de polution athmosphérique.


Tout a commencé hier vers deux heures et demi.
Ça a commencé comme une rumeur angoissée :

- Dabeuliou va venir a Dubai. Il parait qu'ils vont fermer la sheikh Zayed road.

C'est un peu comme si votre docteur vous annonçait

- On va clamper votre carotide. Reste a espérer que la circulation vers le cerveau sera assurée par les autres arteres.

Collegues angoissés, mails et textos.

Dans ce pays démocratique et transparent, le site de la Road and Transport Authority est muet sur ce trombus circulatoire, rien non plus sur les organes de la presse privée (Gulf News, Khaleejia, etc). Je dis a mes collegues : tant qu'on n'a pas d'info officielle, on ne prend aucune décision.

Vers quatre heures, la rumeur enfle : c'est non seulement la sheikh Zayed road (la carotide) qui est fermée mais aussi Beach road (la coronaire), al-Wasl road (la pulmonaire) et Satwa road (la fémorale). Il ne reste plus, a ce niveau d'informations toujours non-officielles, que l'Emirates road pour arriver au bureau. Autant dire que demain, Dubai en-temps-normal-embouteillée frisera le coma circulatoire.
La popularité de George W. Bush, déja pas tres haute, n'a jamais été aussi basse

- ce connard ne sait pas quoi faire pour nous empoisonner la vie.

Une demi-heure plus tard, vers cinq heures, le siege de Shahloub (le partenaire levantin de la joint-venture dont je m'occupe) confirme les informations et donne congé a tous ses employés de bureau.

Mais pas a ses vendeurs (Jan bosse) : Dubai-la-commerçante considere sans doute que le bon fonctionnement des centres commerciaux est aussi essentiel que la police, les pompiers et les hopitaux a la survie minimale.

Tout a coup, la popularité de George W. Bush est remontée en fleche parmi mes collegues

- youpi! un jour de congé!

Comme promis, quelques photos :

un barrage de police qui interdit l'acces aux arteres principales

un barrage de police qui interdit l'acces aux arteres principales.

un croisement désert

un croisement désert

maman, reconnaissable entre toutes avec son sac a dos jaune fluo, dans Kuwait road déserte

maman, reconnaissable entre toutes avec son sac a dos jaune fluo, dans Kuwait road déserte.

Publié dans Chronique dubaïote

Commenter cet article