Ensuite, on s'habitue

Publié le par remi

Maman remarque, peu avant de repartir pour l'Europe
- en fait, les femmes voilées, la premiere choque, ensuite on s'habitue et apres, on ne remarque meme plus le voile.
J'ai dit que oui sans songer utile de ranimer le débat sur la liberté du voile en France. J'avais oublié ma prose mais je la retrouve avec plaisir : un an avant de venir ici, un an avant de meme savoir que je pourrais venir ici, j'écrivais quelques considérations sur l'Islam, l'Orient et l'Occident que je devrais songer a compléter.

idéogramme des toilettes femme a Bastakya, au coeur de Dubai

Publié dans Chronique dubaïote

Commenter cet article

lalige 21/01/2008 07:23

j'avais ajouté aussi "et je les trouve belles, ces silhouettes féminines voilées"la beauté: peut-être est -ce une des clefs de la tolérance ou de l'acceptation de l'autre on accepte ce que l'on trouve beau on s'oppose à ce que l'on trouve moche mon séjour à Dubaï aura changé mon regard sur le voile c'est beau donc j'aimec'est peut-être hors sujet mais je ne supporte pas que l'on utilise ce raccourci "voile=soumission" ou "tête nue=libertéJadis gynécologue, la liberté d'une femme qui venait me voir a toujours été une énigme pour le médecin que j'étais .jadis soumise aux codes bourgeois,ma liberté d'aujourd'hui est une conquête cherement payée. Il y a probablement autant de femmes libres et voilées que de femmes libres et non voilées la lige (maman de Rémi)