Sofia Sales Seminar

Publié le par remi

Je me suis invité au seminaire de vente qu'organise ma boite pour ses vendeurs. Un directeur financier n'a pas trop sa place mais, a la fin des courses on est une société qui vend et implémente des logiciels financiers.

Succes Ventes

Pres de 20 ans apres avoir quitté HEC, je n'ai qu'un regret: que la vente (le mot „vendeur“ ou „vendeuse“) ne soient pas mieux considerée et que je ne l'ai pas prise au sérieux plus tot dans ma vie..

Je ne crois pas que la vente en tant que telle a fait part du cursus commercial a HEC. Enorme erreur.

J'ai un souvenir datant du lycee Fabert, un entretien en prépa HEC (il s'agissait de se preparer aux entretiens d'entree aux écoles de commerce), un ami raconte son experience du business. Vente de barbapapa sur la plage, investissements: tant, ventes: tant, couts des ventes: tant, temps passe: tant, retour sur investissement: tant. J'étais totalement impressionné. Ce condisciple était issu d'une grande famille de négociants juifs messins. A 16 ou 17 ans, sa famille lui avait mis le pied a l'étrier et il etait équipé pour la vie.
Moi, a l'époque, j'étais un vierge total en termes de vente...
& a l'heure actuelle, meme s'il n'a pas fait HEC, il gagne sans doute mieux sa vie que moi.

Un autre souvenir, une anecdote racontee par mon pere. A l'occasion d'une assemblée (réunissant différents éléments de la bonne bourgeoisie messine), chacun met la main a la pate et apporte quelque chose. Mme Koenig apporte les chocolats. Mon pere, avec le tact qui lui est propre la taquine „ca a pas du vous couter cher...“ Pour ceux qui ne savent pas, Koenig est LE chocolatier de Metz, ville ou la patisserie est la religion officielle et ou la chocolaterie releve du fondamentalisme... Madame Koenig, blessée, toise mon pere de haut et lui lance „Je suis la femme du juge, moi, monsieur!“ Comme si c'était mieux d'etre femme de juge que chocolatiere. Mon pere nous racontait cette anecdote, se moquant autant de lui-meme et de sa bourde que de cette bourgeoise méprisante pour la manufacture et la vente (Monsieur Koenig aux fourneaux, Mme Koenig a la boutique). Le fait est que les chocolats Koenig exportent jusqu'au Japon et aux US...

J'ai éte directeur financier de la version tcheque d'un célebre magazine féminin, souvenir cuisant pour moi a l'époque: le directeur commercial avait négocié un salaire et un systeme de bonus qui faisait qu'il gagnait plus d'argent que moi. Dure lecon pour le mec qui avait fait HEC que de se faire dépasser au poteau par un BTS commercial sans titre universitaire mais avec la tchatche (et les résultats!). Depuis, j'ai compris la lecon et j'admire les commerciaux plutot que de les envier. Plus que les comptables, ce sont eux qui font avancer la machine.

Tout ca pour dire que plus je vieillis, plus j'aime la vente.

Avec un peu de chance, je finirai vendeuse.

Publié dans Mutatis mutandis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article