Schadenfreude

Publié le par remi

Jan revient enchanté de la délicieuse soirée passée sur la terrasse de Fred & Greg lors d'un apéro entamé a six heures et qui se finit sur les coups de dix heures, réunissant quelques amis issus d'horizons divers.

Il a en effet trouvé des gens plus cyniques, plus désabusés, plus racistes, plus critiques que lui au sujet des Émiriens. On a rigolé aux anecdotes de Reda sur la cheikha saoudienne qui fait voyager sa smala, oubliant le nombre exact d'enfants qui l'accompagne (zut ! j'ai oublié Mohammad), faisant un scandale parce que Reda ne veut (ne peux) faire une réservation de billets pour sa bonne : la cheikha ne connaissait pas le nom de sa bonne et ne comprennait pas que la compagnie aérienne n'accepte pas le nom bonne dans son systeme de réservation. On l'a cru quand il décrit les étudiants illettrés des pays du Golfe, partis étudier a l'étranger, tous frais payés, et qui ne savent meme pas épeler leur nom en anglais pour réserver un billet (et ils appellent parce qu'ils ne savent pas lire un site internet de réservation en anglais). Ça donne des trucs du genre

une barre verticale, une qui descend et une qui monte et encore une barre verticale, et puis un rond, et une barre verticale et une horizontale et une verticale encore
Pour un Mohammad qui fait Allah seul sait quoi a Melbourne ou a Londres.

Publié dans Chronique dubaïote

Commenter cet article

Frederic 04/03/2008 13:00

Il ne s'agissait point d'un lapsus bien au contraire.... j'ai hesite a parler d'envahisseurs car je craignais de n'avoir pas assez de place pour vous raconter l'histoire de David Vincent !

Fred 03/03/2008 16:59

Bonsoir les amis,Bien content que l'apero dinatoire vous ait plu mais je me permets de m'exclure des "plus cyniques, plus désabusés, plus racistes, plus critiques" meme si je ne suis pas le dernier a pratiquer le sarcasme...Mon point de vue sur le sujet est plus tempere. Sachant qu'il y a 40 ans ceux qui aujourd'hui sont l'objet de ce cynisme n'etaient alors de simples bedouins ou pecheurs de perles je trouve pour ma part qu'ils s'en sortent pas si mal. Nous en France si on avait pas eu l'euro on parlerait encore en ancien francs ... De meme concernant la tolerance vis a vis de l'occupant je ne peux que faire profil bas. Jamais je n'ais vu d'agressivite, de malveillance ou d'irrespect de la part des locaux envers nous. J'ai a contrario plus de mal a accepter l'attitude desobligeante ce certains qui vivent ici et qui, non contents de ne respecter aucun des us et coutumes locaux aiment a cracher dans la soupe qu'on leur sert (il est plus facile de reporter sur l'autre la cause du mal-etre profond qui nous habite).Desole de faire le censeur mais autant j'aime bien pousser la moquerie autant faut pas pousser Meme dans les orties !  

remi 04/03/2008 06:27

j'aime ton point de vue. je le partage meme (avec un chouia de pessimisme).tu me permettras de souligner le lapsus dans ton commentaire sur l'usage du mot 'occupant' - est-il révelateur dans ce contexte ?pour les lecteurs de ce blog et pour donner raison a Fred : lors de cette soirée et avant, je n'ai jamais entendu Fred parler en mal des Émiratis.