Quand on rend une idée reçue

Publié le par remi

À mon arrivée, je voyais le quadricycle (ou quad, selon l'apocope anglosaxonne) comme une sorte de symbole d'une société automobile pourrie jusqu'à la moelle par le pétrole, un sport pour gosse de riche ne sachant plus quoi inventer pour se divertir.

Ce weekend, avec Fred & Greg, je découvre les sensations que procure le quad.

L'essayer c'est l'adopter. Soit je deviens pourri par cette société de consommation et d'abondance, soit il est juste et bon de réviser ses préjugés. En tout état de cause, j'opère un virage à 180 degrés avec dérapage contrôlé sur le sable.

Fred - comme Marco pour les virées en 4x4 dans le désert - est un excellent initiateur à la mécanique. J'apprends, grâce à lui, à embrayer, démarrer, passer les vitesses du bout du pied - sur une bécane semi-automatique, ce qui me vaudra un deuxième pataquès - après "avec le pied sur le frein à main" de la semaine dernière - je lance :

- le changement de vitesse, il se fait automatiquement ou je le fais manuellement avec le pied ?

Après quoi, on est allés lézarder dans un aquapark qui, parce que c'était vendredi, le jour du seigneur, était réservé aux familles et interdit aux célibataires. Dans ce pays ou 85% de la population est immigrée et une grosse majorité de cette immigration composée de célibataires mâles et jeunes, on évite les dérapages (je vous fais un dessin ?) en établissant une ségrégation. Mais bon, l'interdit frappant les célibataires est surtout destiné à discriminer les Indiens et on est passés discretement entre les tourniquets du parc aquatique. Tobogans, mer morte artificielle, piscine à vague, jacuzzi glacé (ça fait bizarre mais dans ce pays torride, le froid est un luxe valorisé), etc.

Relaxation absolue.

Le jour où je me demanderais quand la sénilité a commencé à frapper, je pourrai le dater très précisément de cet aprèmidi, vers les quatre heures, quand j'ai annoncé à la cantonade hilare :

- j'ai pris un méchant coup de téléphone sur les bras.

en parlant d'un coup de soleil...

Publié dans Chronique dubaïote

Commenter cet article

Philippe 12/04/2008 06:54

Je ne m'imginais pas a quel point cette region est une autre planete. Cette histoire de parc aquatique reservee aux celibataires, c'est fascinant.

VS 30/03/2008 10:13

Pas que les bras, le coup de téléphone...

Ced 29/03/2008 23:20

Trop bien le tee-shirt... ;-)

remi 31/03/2008 06:39


:-)


Juliette 29/03/2008 20:48

Qu'il est beau, qu'il est beau mon Mimi, avec son ticheurt chinois !