Empreinte carbone

Publié le par remi

Le commentaire de Vehesse sur mon periple a Fujairah, me rappelle mon incredulite quand la societe pour laquelle je travaille, lancait, il y a peu, a grand renfort d'affiches sur papier glace (combien d'arbres abattus pour ce faire ?) une campagne green, dans le cadre du World environment day, pour planter des arbres : Adopt a tree today. On faisait une donation qui allait servir a la plantation d'arbres dans un centre pour necessiteux ou pour handicapes (en bref : on doublait la mise en faisant du bien pour la Terre et pour les desherites).

J'ai un cerveau mal foutu qui automatiquement fait des calculs economiques de rentabilite, de faisabilite.

Le pire, a l'epoque ou je travaillais pour le magazine ELLE, c'etait que je ne pouvais pas feuilleter un magazine de mode sans calculer mentalement (et inconsciemment meme) le nombre de pages de pub, multipliees par le revenu moyen par page, le nombre de pages d'editorial et leur couts respectifs (sachant qu'un fashion shoot coute beaucoup plus cher qu'une page d'editorial qui recense des news diverses).

En ce qui concerne les arbres, je me dis que dans ce pays desertique, il faut bruler du petrole pour faire de l'eau (si, si - soit qu'on utilise une usine de desalinisation de l'eau, soit qu'on retraite les eaux usees, mais meme pour ca, il faut de l'energie), et qu' un arbre, pour pousser, a besoin de d'eau, donc de petrole.

Test : sachant qu'un arbre consomme x litres d'eau par jour, sachant qu'il faut z barils de petrole (contenant z' kilos de carbone), sachant que l'arbre absorbe (suivant une progression qu'on peut estimer logaritmique) y kilos de CO2 par an ; a quel temps T doit on couper l'arbre ? Quelle est la valeur de y en dessous de laquelle il ne faut pas planter d'arbre aux Emirats ?

Publié dans Kafkastan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Sachant qu'un palmier est une herbe géante et non un arbre, et que son emprunte écologique est donc ridicule face à celle d'un arbre, bon courage pour la conscience, cela dit félicitation de t'être penché sur cette superbe réflexion et donc de te remettre en question
Répondre
R
<br /> contente que tu te soit intéressé à la question des palmiers.<br /> <br /> <br />
M
Mon bon Rémi, si en plus tu savais a quelle vitesse - ou plutot a quelle désespérante lenteur - ca pousse, un palmier, alors la réponse a ton test est qu'il faudrait d'abord choisir une autre variété d'arbre... Amitiés, Marc
Répondre
R
<br /> salut Marc, je sais, je sais, j'en avais un dans mon sejour a Prague. Bizarrement, je n'ai pas songe bon a le faire demenager a Dubai...<br /> <br /> <br />
V
J'ai la même déformation (peut-être en moins compliquée): combien faut-il vendre de baguettes pour que ce soit rentable, quel est le point mort d'un cirque avec fauves, etc
Répondre
R
et je remarque cette société française (j'imagine) nbomme ses projets ... en anglais !!! comme par hasard.ça non plus ça n'est pas dénué de signification.
Répondre