The sky is the limit

Publié le par remi

Dans la rubrique "mais jusqu'où vont-ils pas aller", la derniere folie des grandeurs en date dans le microcosme immobilier dubaïote : une tour où chacun des quatre-vingt étages tourne sur lui-même, indépendamment des autres. et où on prendra l'ascenseur dans sa voiture pour se garer dans son living room.

C'est Fred et les autres fans de mécanique qui vont adorer.

Je n'ose pas imaginer les couts d'entretien : ascenseur, tournicoti-tournicota, tout ça coute du fric...

Découvrez, en anglais pour le moment, la Dynamic tower (sur wikipedia) ou en cliquant sur l'image (avec d'autres images) sur worldarchitecture.com


post-scriptum cynique - je parie une bouteille que c'est encore un projet destiné à assurer la promotion médiatique de Dubaï - un projet ou Dubaï est utilisée pour assurer la promotion médiatique d'un obscur architecte - et que, fondamentalement irréalisable, techniquement et commercialement inutile, le projet passera aux oubliettes.

Publié dans Chronique dubaïote

Commenter cet article

Marie 12/07/2008 09:11

Les tours de l'isolement à coup sûr et l'individualisme collectif ... pharaonique le projet, seulement il n'y a plus de pharaons ...Dis-moi ce qu'il y a derrière les nuages, ça me rappelle la tour de Babel que j'ai bien connu.

remi 12/07/2008 09:47


derriere les nuages, il y a notre désir de modernité, qui parfois, comme tu l'écris si bien, rejoint la haute antiquité.


Fred 10/07/2008 09:43

Par rapport a la Sagrada Familia qui a ete commencee en 1882 et ne sera peut etre pas terminee avant 2030... Je trouve ce projet ambitieux et utile. Sa realisation va certainement necessiter des heures et des heures de bureaux d'etudes afin de realiser ce projet ambitieux (cela est d'ailleurs le cas du Burj Dubai qui a ete commence alors que toutes les solutions techniques pour son achevement n'existaient pas encore). Au quotidien un grand nombre de developpements crees pour des circonstances particulieres sont utilisees dans differents domaines. Et puis Remi, apres quelques annees de bonus paye par ton employeur, laisses-toi rever a un reveil face a la mer, un petit dejeuner face a Bur Dubai et un diner face a la Marina !

remi 12/07/2008 09:50


cher Fred, mes "années de bonus" seront investies peut-être dans un loft face a la mer mais, pour sur, pas face au golfe Persique... je rêve de mer Méditerranée ou d'océan Atlantique...