Le temple de la contrefaçon

Publié le par remi

Lundi

Interview avec un candidat au département comptabilité. Il est Indien et obséquieux – mais qui ne le serait pas en recherche d'emploi. Je généralise et c'est pas bien mais je trouve que les Indiens n'ont pas le sens de la responsabilité (une merde arrive et c'est la faute au kharma, à la constellation des étoiles dans l'univers, à tout sauf à eux-mêmes). En l'occurence, j'interroge cette personne, au demeurant très compétente, sur le contrôle interne [qu'elle est en charge de suivre sinon de mettre en place] et je suis effaré de la bonne foi de ses (mauvaises) réponses

 -  Qu'est-ce qui influe sur la profitabilité de l'entreprise

 -  Si le suivi des stocks et du cash est fait, ça peut être une boite très profitable

 -  Comment faire en sorte que les stocks et le cash soient suivis (j'emploie volontairement la forme passive du verbe suivre ; si j'avais demandé comment les suivez-vous, la réponse aurait été différente et largement imaginaire)

 -  C'est une question de personnel

 -  Comme toujours dans le business... précisez votre idée

 -  Il faut embaucher les bonnes personnes, honnêtes et consciencieuses

Les contôles de base ne sont donc pas en place dans la boite dont il dirige la compta et s'il y a de la “coule” dans les stocks et dans la caisse, ça ne sera pas de sa faute mais de celle de ceux qui ont embauché des voleurs. Typique.

Mercredi

Des nuages lourds dans le ciel et une atmosphère d'orage. Hélas, il ne pleut pas à Dubaï.

Jeudi

Jour de congé. Fernando, l'“homme de ménage” annonce qu'il vient ce soir plutôt que demain matin. Ça m'arrange.

Vendredi

Federico me parle depuis six mois de l'arrivée imminente de son ami Francisco qui est en charge d'ouvrir le consulat-général de son pays auprès des Émirats arabes unis, et de son ami Pépé, “ensemble depuis si longtemps que personne ne se souvient”. Ils sont arrivés.

Diner d'accueil à la maison avec un plan de table complété par Fred, Greg et David qui, s'en étant fourré jusque là, au buffet du Méridien de Fudjaïra, dans l'aprèmidi, ne touchent qu'à peine aux salades et aux tapas que Jan et moi avons préparées.

Délicieuse soirée pimentée par le débordant enthousiasme de Francisco.

Samedi

Matinée lecture, aprèmidi piscine chez Fred et Greg avec les mêmes que la veille au soir, sieste de deux heures et découverte, le soir, de Dragon Mart, un centre commercial spécialisé dans les importations en provenance de Chine (en faisant une recherche sur Google image, je découvre que le centre commercial a un plan en forme de dragon chinois).

Fascinante impression de voir arrivé le rouleau compresseur tant craint. Les prix sont aussi bas que la qualité pour la plupart des produits en vente. L'Occident – lourdement copié, intellectuellement pillé – reste la référence pour 90 % des biens (exceptions : sarongs de soie, boites de thé, jouets en plastique). On ne compte pas les faux dans les rayonnages. Le célèbre motif Louis Vuitton est partout copié, même sur d'horribles chemises de nuits froufroutantes et brunes.

Je rigole en lisant une marque de salle de bain promouvoir son coté “italian quality”.

On rigole aussi en découvrant certains produits kitchissimes. Album :

Le collier couvre-buste, j'avais encore jamais vu... Je shoote

Le bon goût asiatique répond au bon goût de la clientèle moyen-orientale.

La contrefaçon est partout présente. Au royaume des copistes, les "adapteurs" font figures de gens honnêtes, ici, le logo du faux Adidas avec la marque Abibos.

Contrairement aux autres centres commerciaux dubaïotes qui rivalisent dans le luxe, le marbre et le toc, Dragon Mart ne s'embarrasse pas de chichi, boutiques avec pancartes indicant le nom de l'importateur (ici golden sun group international Co.), les gaines techniques de climatisation et d'énergie sont visibles au plafond, etc.

Vue un peu générale du couloir central de Dragon Mart qui serpente sur près d'un kilomètre. Il m'a fallu plus d'un an pour découvrir Dragon Mart et c'est un peu dommage. Je trouve fascinant le concept de centre commercial spécialisé dans l'import-à-bas-prix-depuis-la-Chine. Tout ce que je peux dire, pour les esprits chagrins du déclin de l'Occident, c'est qu'un mall n'a pas de problème pour se remplir de marques occidentales qui se vendent et cher, en revanche, les Chinois n'arrivent pas à remplir Dragon Mart (surdimensionné? Je ne crois pas, à vue de nez, qu'il soit plus grand que, disons, Ibn Battuta mall) et n'arrivent pas à le remplir d'acheteur (relativement vide pour un samedi soir).

Un truc qui m'étonnais, en faisant les courses pour le diner de vendredi soir, c'est qu'au rayon légume, on trouve autant de fruits et légumes européens - même notre agriculture est compétitive et arrive à se vendre.

Il doit être chiant, mon blog, à toujours parler d'économie, non ?

Publié dans Chronique pragoise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 05/08/2008 20:24

L'émission de mercredi dans la nuit est la rediffusion de celle de dimanche soir - édifiant ! c'est normal puisqu'il s'agit de constructions ...

Fred 04/08/2008 09:01

D'ailleurs a propos de cette emission, Remi ne vous a pas dit qu'il avait souhaite ne pas etre filme car il voulait rester incognito ?Ceci dit ils commencent a m'agacer avec tous ces reportages sur les riches de Dubai et le luxe de Dubai ! Cela en est au point ou nos visiteurs s'imagine qu'a Dubai tout le monde roule sur l'or ! (C'est pas vrai, moi je prefere le platine !!!)Pour demythifier un peu "Golden Dubai" nombreux sont ceux qui ont du mal a trouver un job interessant et bien remunere car la concurrence du sous continent indien est forte compte tenu qu'ils sont beaucoup moins exigeant en salaires. Les loyers sont devenus tres chers et beaucoup doivent se serrer la ceinture car les employeur ne peuvent pas toujours reajuster les salaires avec le cout de la vie. La vie quotidienne aussi augmente regulierement telle la baguette de "french bread"  qui est passee chez Carrefour directement de 1,50 dhs a 1,70 dhs (+13%).Remi est alle a Dragon Mart un samedi soir et cela semblait vide mais s'il y etait alle un jeudi soir ou un vendredi il y aurait vu beaucoup de monde et non pas pour le seul exotisme du lieu.

remi 04/08/2008 18:08


j'y retournerai pour l'exotisme des chalands donc...


lalige 04/08/2008 07:21

non, c'est pas chiant, c'est passionnant l'économie, merci Rémije signale pour les Français sur M6 une émission de Capital :Dubaï, la nouvelle oasis des riches, mercredi soir tard à 0H35

remi 04/08/2008 18:07


ouh ca fait du 2h35 pour nous...