Venise ou la cite du bien public

Publié le par remi

a History of Venice

on est tous fascines par Venise, c'est normal.

Mais plus que la ville sur l'eau, ses fascinants palazzi, ses marchands au long court ou sa decadence economique qui signala un age d'or artistique, c'est la republique, la res pubica, l'incroyable Etat et l'organisation politico-administrative que les habitants et les elites de cette ville improbable mirent en place qui me fascine.

Je la decouvris au hasard de la lecture que ma soeur Eve (je crois me souvenir) m'offrit a Noel, il y a quelques annees. J'y lisais que dans un discours sur l'état de la cité prononcé en 1423, le doge Tomasso Mocenigo recense:
- 3 000 nefs de commerce
- 300 navires de guerre
- 17 000 ouvriers employés par l'Arsenal (sur les 190 000 habitants de la lagune)
- 25 000 marins et commerçants

On imagine ce qu'il a fallu de prevoyance, d'organisation, de 'vision', d'appat du gain aussi pour atteindre ce niveau de development, on imagine le role des banquiers (juifs?) pour financer cet effort municipal, on imagine l'industrieuse ruche administrative du palais des doges pour encadrer tout cela. fascinant!...

Bref, tout cela pour dire que je viens de recevoir par la poste A History of Venice de John Julius Norwich (dont Wikipedia m'apprend qu'il est vicomte) et que cela sera ma lecture du week-end.

Publié dans Notes de lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article