HIV-

Publié le par remi

Dans le cadre de l'opération de mon genou deffectueux, je passe un examen pré-opératoire. prise de sang, analyse d'urine, electro-encéphalogramme, etc. Au moment de la prise de sang, je demande si, tant qu'a faire, je peux ajouter un test HIV (oui, a mes propres frais soit 546 couronnes). Je recois les résultats ce vendredi. Je suis en pleine santé et le HIV est négatif. Tout va bien.

Mais qui en eut douté? Meme si mon test de pureté est assez élevé (hmmm...) je prends mes précautions quand il le faut.

La question que je me pose est, meme si j'ai une éthique de la vérité chevillée au corps, si le résultat du test HIV eussent été différents, l'aurais-je blogué?
Je n'en suis pas sur...
Je suis sur du contraire en fait...
J'aurais appris a gérer une contradiction.

Qu'en penses-tu?

Publié dans Mutatis mutandis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Moi meme seropo je ne me sens pas gene du tout d en parler ou d en bloguer. Les quelques reactions negatives que j ai pu avoir au niveau du blog ne m ont pas toucher specialement peut etre parce que ce sont des gens que je pensaient etre des amis ou de bonnes relations pour le moins qui ont reagi le plus negativement.<br /> Mais je ne vois aucune honte a ma seropositivite ou a la sexualite que j ai pu avoir
Répondre
R
effectivement, y'a pas de honte a avoir. j'imagine que c'est comme le coming-out et sa difficulte - il faut du temps pour s'accepter et s'assumer.<br /> en tout cas - j'admire ton ouverture et ton ethique
Z
Tant qu'il y aura une connotation de pestiféré, et de gros baiseur dans la séroconversion, cela justifiera la réaction d'autodéfense consistan à ne pas évoquer sa séroposivité.<br /> Peu de gens sont capables de recevoir ce genre de nouvelles, hélas.<br /> <br /> Pour ma part, jamais je ne l'aurais blogué.
Répondre