Anne-Marie a Miyabi

Publié le par remi

Anne-Marie etait dans ma promo a HEC. On ne s'y connaissait pas trop. C'est lors de son sejour a Prague durant trois ans en tant que directrice financiere de la filiale tcheque de Peugeot qu'on s'est decouverts et apprecies. En tant que directeurs financiers, on avait plein de points commun: des chefes comptables recalcitrantes et, pour tout dire... tcheques (avec une approche tetue et ultra-pointilleuse de la compta sans egards pour l'objectif final qui est quand meme du management accounting), des problemes de reporting et de traitements de ceci ou de cela qu'on consultait mutuellement et surtout surtout, le plaisir d'aller faire de l'aerobic ensemble.

nota bene en passant - je n'ai jamais compris pourquoi les males heteros ne se sont jamais plus mis a l'aerobic. Je ne me suis jamais autant fait draguer par des nanas sublimes que dans cette salle de gym de Namesti Miru avec 60 nanas toutes plus jolies les unes que les autres. A bon entendeur, salut!...

Anne-Marie passe la semaine a Prague et nous dinons ensemble au restau japonais du coin, l'impeccable Miyabi (elegance en japonais si mes infos sont exactes) a papoter sur l'amour, le temps qui passe, la formation continue, nos problemes de jambes (Anne-Marie avait eu un grave accident lors d'une randonnee a 4100m d'altitude dans les Andes - a cote de cela ma fracture du menisque, c'est de la gnognote) et a renouer les liens d'une amitie indefectible.

miyabi

Publié dans Chronique pragoise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article