Encore un poeme

Publié le par remi

Je ne sais pas pourquoi je retiens plutot les poemes surréalistes et désespérés. Celui-ci aussi je l'adore:

Ho'oukayi polèdnè anèbo naalèt
Yèstli naas zabiyo'ou budèm se vaalèt

La sirène sonne midi ou un raid aerien
S'ils nous suppriment, on n'en dira rien

Publié dans Kafkastan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article