économie typographique

Publié le par remi

D'une part parce que mon clavier en est dépourvu et d'autre part parce que s'ils sont largement décoratifs ils restent quelques peu inutiles (redondants? superfétatoires?), j'ai décidé de ne plus utiliser les accents, sauf le "é" (indispensable, lui - comment lire facilement "j'ai decide de ne plus..."?). Le circonflexe en particulier me débecte - et représente pour moi, une attitude snobinarde, précieuse, et pointillarde - réactionnaire en somme - de linguistiques qui cherchent a tout coup a "conserver" l'étymologie latine meme si depuis un millénaire on ne prononce plus ce satané 's' muet et radical, suscrit sur la voyelle.

Sur mon blog, je fais ce que je veux mais meme dans wikipédia, j'ai décidé de ne pas utiliser les accents circonflexes, charge aux pointilleux et pédants étymologiens de les remettre a leurs places.

Autant passer a la trappe de l'histoire les autres signes diacritiques - la cédille, l'e dans l'o auxquelles on préferera le digramme oe et si possible la lettre s. Je ne changerai pas Francais en Fransais mais Lesson me parait tout a fait acceptable.

Les guillemets: je préfere, et de loin, les "quote unquote" offerts par la typographie anglo-saxonne aux « guillemets » a la francaise qui prennent, toute chose égale par ailleurs, 150% plus de place. Vive l'économie typographique.

J'aime, j'adore, jouer a accoupler les mots composés. Je dois etre profondément pervers mais c'est pour moi beaucoup plus joli, presque de l'ordre du sexuel, d'écrire aprémidi plutot qu'apres midi. Les mots prennent des couleurs nouvelles quand on les lie et les marie intimement:
- cachcache qui cache bien son "e" et tres mal son jeu...
- petilait (le "petit lait" est un mot composé équivalent de lactoserum et pas un petit peu de lait)
- abajour
- ptitami ou petitami
et bien entendu:
- movalise

Nos ancetres faisaient cela facilement et tous les jours, pourquoi ne continuerions nous pas et ne nous permettrions nous pas d'accoupler nos mots sur le modele de gendarme (gens d'arme), aujourd'hui (au jour de hui), avenir (a venir), les affaires (a faire), vinaigre (vin aigre), etc!...

Un truc qui me chagrine, a ce sujet, a mon sens l'adjectif deux-en-un ne devrait pas s'ecrire en trois mots mais "z-en-un" or écrire deuxenun ne marche pas du tout, mais alors pas du tout. Doezennain est créatif mais fait-il l'affaire?

Jouer avec la langue. Il faut du "jeu" et de la liberté dans une langue. Le francé est trop respectueux, trop passéiste, trop "conserve bonne maman", pas assez nudiste, pas assez amour libre, pas assez audacieux, pas assez boheme... Elle est genre planplan alors qu'on l'aimerait carrément plus oléholé, notre langue...

Voila, c'était mon manifeste "Francais, encore un effort pour etre révolutionnaires!..."

portemanteaux words / movalises

en cliquant sur l'image tu peux decouvrir un site joliment collectionneur de mots savoureux et de movalises.

Publié dans Notes de lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Merci pour le lien. Tu as raison de militer pour un changement dans la langue puisque c'est ta conviction, mais il ne faut pas oublier que la langue est un bien collectif. Les autres prennent ou ne prennent pas ce que tu proposes.
Répondre
R
de rien pour le lien et bravo pour ton site.<br /> les innovations sont a prendre ou a laisser! a aimer ou a decrier!<br /> ;-)