La police dubaïote est efficace, serviable et... indiscrète

Publié le par remi

Je suis au bureau. Mon mobile sonne.

- hallo mister Rami ?
- yes, speaking.
- you have a Nissan Pathfinder?
- yes, why?
- can you move your car?
- yes, of course. I am coming.

Je m'étais mal garé dans le parking de Dubai Media City et je savais que j'étais borderline...

Un Indien m'attend sagement. Effectivement, ma Nissan l'empêche de sortir son énorme carosse de sa place de parking.

Je m'excuse de l'avoir géné et lui demande :

- but how did you get my number?
- I called the police.

Alors comme ça, il suffit d'appeler la police, de leur donner un numéro d'immatriculation et on obtient le nom et le numéro de téléphone du conducteur. Ça doit être pratique pour draguer les jolies Émiraties, sous la coupe réglée de leurs familles sauf quand elles sont au volant.


Coup de pute involontaire

Outre les interminables embouteillages, Dubaï est tristement célèbre pour une situation catastrophique pour se garer. Hier ou avant-hier soir, je me gare en triple file dans Karama et laisse nom numéro de mobile sur le pare-brise avec un message : si je gène, appelez-moi, je suis au restau d'en face et j'arrive tout de suite.

En sortant du restau, je panique et cherche mon mobile partout.

Je l'avais oublié à la maison...

Oups !...

Publié dans Chronique dubaïote

Commenter cet article

Fred 03/11/2008 14:33

Je te suggere de regarder sur http://etraffic.rta.ae/rta/secure/english/e_services.jsp?Page=A231&isRTA=fpour voir si le coup de fil a la police pour stationnement genant ne t'a pas valu d'office une "fine"