mots croisés

Publié le par remi

Pour moi, les mots croisés sont un cordon ombilical avec ma langue natale, un exercice quasi-quotidien pour ne pas perdre le fil et cultiver dans mon cerveau le stock actif des mots usités.

En plus, les mots d'Oiseau de Libération sont toujours un plaisir.

aujourd'hui (hier pour les Francais), j'ai aimé la solution en 11 lettres de "si le chiraquisme l'a toujours été transitivement, il l'est désormais intransitivement" ce qui requiert de bonnes bases grammaticales et une certaine dose d'humour (on se souviendra du mot d'ordre en 2001 "plutot l'escroc que le facho" suite aux casseroles que notre président se trainait derriere lui et dont il évita la trop sonore "répercussion" par une immunité constitutionnelle).

- pourrissant

Il y a quelques temps, c'est la solution en 9 lettres de "cocotte" qui me posait probleme. Je cherchais quelque chose dans le gout de "courtisane" ou "prostituée", éventuellement "pue-du-bec" ou "fouette" mais rien ne collait. Apres moults efforts, je trouvais

- schlingue

qui ne m'étais pas venu a l'esprit parce que je pensais naivement que c'était un lotharingisme, un mot propre a mon patois messin, au meme titre que schnek (escargot), mintsch (beauf) ou schtampl (tampon, comme dans "donner un coup de schtampl) et j'ignorais que "schlinguer" avait franchi la "frontiere" et avait été adopté dans la France de l'intérieur...

Publié dans Notes de lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Celèbre mais qui marche toujours : "Vide les baignoires et remplit les lavabos" reponse : entr'acte
Répondre