Poker diplomatique : brelan arabe

Publié le par remi

J'écrivais sur l'un des signes les plus visibles de la profonde décadence économique des économies du Golfe persique. Au niveau politique et diplomatique, c'est encore pire...

Au regard du conflit gazaoui, Gulf News souligne indirectement la cacophonie diplomatique des cheikhs de la région qui chacun de leur coté cherche à se faire mousser (la défense de la Palestine est très porteur dans le monde arabe) et c'est pas moins de trois sommets régionaux qui sont appelés a se réunionniter pour palabrer de la problématique... L'Arabie saoudite convoque le Conseil du Golfe (un organe essentiellement économique), le Qatar et le Koweït de leurs cotés battent le tamtam de sommets chez eux.

Publié dans Chronique dubaïote

Commenter cet article

Marie 15/01/2009 18:23

Tu retrousses tes manches pour construire l'avenir ? se dépasser c'est aller plus vite que soi, ou marcher moins vite que son ombre. Je plaisante, c'est juste pour dire que j'ai vu le changement.  ;-)