Le nouveau coup de la diplomatie américaine : l'Asie du sud-ouest

Publié le par remi

Je n'ai jamais été tendre avec la diplomatie américaine. Noblesse oblige, quand on a autant de pouvoir, on se doit de faire beaucoup mieux.

 

Et on attendais beaucoup mieux, après les catastrophiques années bushistes, que ce cafouillage géopoliticodiplomatique autour de la nomination (ou pas) de Dennis Ross.

 

Question: What is he in charge of exactly? Is it Iran? Why is it not written in the statement? 

de quoi va-t-il s'occuper ? De l'Iran ? Pourquoi n'est-ce pas spécifié ?

 

Spokesman: The secretary is very happy that Dennis Ross agreed to serve as her special adviser for the Gulf and south-west Asia. 

La secrétaire [Hilary Clinton] est très heureuse que Dennis Ross accepte de servir comme son conseiller spécial pour le Golfe et l'Asie du sud-ouest.

 

le blabla continue. Comme cette définition néologique de l'Asie du sud-ouest est un scoop mal préparé, le journaliste revient a la charge le lendemain.

 

Question: Have your ace geographers been able to determine what south-west Asia is? 

Est-ce que vos as de la géographie ont réussi à déterminer ce qu'est l'Asie du sud-ouest ?

 

Spokesman: From our standpoint, the countries that make up areas of the Gulf and south-west Asia include Bahrain, Iran, Iraq, Kuwait, Oman, Qatar, Saudi Arabia, UAE, Yemen, and those are the countries. 

De notre point de vue, les pays que sont Bahreïn, l'Iran, l'Iraq, le Koweït,
 Oman, le Qatar, l'Arabie saoudite, les Émirats, le Yémen - voilà les pays.

 

Question: Not – not Afghanistan and Pakistan? 

Pas l'Afghanistan ? pas le Pakistan ?

 

Spokesman: Look, ambassador Ross will look at the entire region, should he be asked to, including Afghanistan … ambassador Ross and ambassador Holbrooke will work together where necessary if they need to, if there’s some kind of overlap. 

blabla

 

Question: So it doesn’t include Jordan? It doesn’t include … 

Pas la Jordanie ? Et pas non plus...

 

Spokesman: I just gave you a breakdown as I – as the state department breaks it down. 

Je viens de vous donner l'énumération du ministère des affaires étrangères.



 

Pour ceux qui ont du mal à suivre. Il y a donc le monde arabe, qui réunit les vingt-deux État de la Ligue arabe. N'allez surtout surtout pas dire à un Turc ou un Iranien que vous songez l'inclure dans le monde arabe...

Il y a le Levant, concept très français que les géopoliticiens américains ne suivent jamais : Syrie, Liban, Palestine, Jordanie et Israël.

Il y a le difficile Proche-Orient, concept encore une fois assez français (les Français avaient délaissé au profit des Anglais et des Russes le soin de se battre pour des déserts caillouteux, montagneux et... parfois bourrés de pétrole). Le Proche-Orient, pour faire simple, c'est le Levant plus l'Iraq, la Turquie, l'Égypte et la Syrie.
Comme c'est pas simple et que les diplomates aiment se compliquer la vie, le Proche-Orient inclut parfois l'Arménie, la Géorgie et l'Azerbaïdjan. définition simplifiée : tout ce qui est pas trop loin, et pas persanophone.

Le Moyen-Orient inclut le Proche-Orient plus l'ère culturelle persanophone : Iran, Afghanistan et Pakistan, Tadjikistan et j'en oublie plus les pays arabes "un peu loin" autour du Golfe persique : Arabie saoudite, Yémen, Oman, Bahreïn, Koweït, Émirats et Qatar.

 

On a donc désormais le très utile concept géopolitique d'Asie du sud-ouest. qui est le précédent sans ce qui fâche (Israël et la Palestine) et sans ce qui pète ou risque de vraiment exploser (Pakistan et Afghanistan).

Ça promet...



Publié dans Kafkastan

Commenter cet article

elise 03/03/2009 09:56

votre tel portable ne repond plus cher géographe help but not emergency

Marie 01/03/2009 17:30

Tu songes à te reconvertir dans le géo-politique ? l'avantage avec toi c'est que si je ne comprends pas bien, je peux poser des questions ! merci Rémi.