La théorie du bonheur

Publié le par remi

Une fascinante vidéo (merci Alice) sur la théorie du bonheur, ce qui nous rend heureux ou pas.

 

 

c'est en anglais, pour celles et ceux à qui cela pose problème, je résume : être riche ou handicapé influe peu sur le bonheur (même proportion de gens qui se disent heureux ou malheureux dans les deux populations statistiques).

 

un changement dans la vie - dramatique ou positif - affecte peu le bonheur sur le long terme. Comme le dit joliment l'orateur, un an après avoir perdu leurs jambes ou gagné au loto, les millionnaires et les paraplégiques ont statistiquement les mêmes résultats qu'avant.

 

Étre riche ou pauvre, handicapé ou valide, être intelligent ou pas, libre ou prisonnier, rien ne semble influer sur le taux mesurable du bonheur.

 

Ce qui nous mine, c'est d'être confronté à des choix que l'on pourrait regretter. Alors là drame et effondrement des statistiques des gens heureux.

 

Bref, retour à la case de l'antique ataraxie.

Publié dans Mutatis mutandis

Commenter cet article

anagramme eMira 23/03/2009 13:17

Le bonheur est un sentiment immédiat et peu durable, il est fait de l'accumulation d'infimes joies.

Alice 22/03/2009 10:18

Mais je t'en prie. (J'aime bien savoir que tu constitue une base de données sur le sujet, je me sers de toi comme centralisateur :-) 

remi 23/03/2009 12:57


je pense que je vais créer une catégorie spéciale pour te faciliter la tâche