Avec un chroniqueur comme ca...

Publié le par remi

Pince-fesse fort aimable a la résidence de l'ambassadeur des Etats-Unis Mexicains en l'honneur de la semaine des écrivains qui se tient a Prague et tout particulierement de Jorge Volpi.

Fédé me fait marrer en racontant cette anecdote de Salvador Novo, chroniqueur officiel de la Ciudad de Mexico, poete, écrivain, présentateur de télévision et gay notoire dans un Mexique dont la Révolution Institutionnelle n'avait jamais effacé le machisme virulent.

Une soirée, réunissant des amigos intellectuels et gay et quelques jeunes soldats invités pour donner du... sel a la fete, la soirée disais-je dégénéra en rixe, police, scandale, scandale que Salvador Novo balaya d'un trait d'esprit :

C'est simplement ce qui arrive quand des membres de l'elite intellectuelle tentent de s'infiltrer dans les cercles militaires...

ciudad de mexico

Je trouve l'anecdote tres drole - faut-il etre gay pour en apprécier la saveur ironique?

Publié dans Notes de lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article