mais comment appeler la femme d'une femme?

Publié le par remi

En France, les choses étaient claires jusqu'a y'a pas tres longtemps, la femme prenait le patronyme de l'époux - end of story.

Depuis, les choses se sont démocratisées et l'époux peut prendre le patronyme de sa dulcinée, ils peuvent aussi décider de les combiner... Choses possibles depuis les années 20 ou 30 en Tchéquie, pays tres tot égalitaire sur cette question (le premier président de la République montrant l'exemple en s'appelant Tomas Guarrigue Masaryk, Guarrigue etant le patronyme de son épouse).

En revanche, s'il y avait une certaine égalité de traitement, la langue ''résistait'' puisque les patronymes sont fortement sexués en Tchéquie et une femme a toujours un patronyme feminin en -ova (la tennisseuse tcheque Martina Navratilova et maintes irresistibles top-models (Herzigova, Maxova...) l'ont rendu familier. Cet -ova est en fait une marque du génétif, quand vous vous appelez Navratilova vous etes (au choix) la fille de Navratil ou la femme de Navratil.

Donc, elles avaient le choix mais restaient soumises a l'ordre sémantique masculino-machiste.

Avec l'entrée dans l'union européenne, une certaine démocratisation est encore apparue: sous condition d'épouser un étranger, la femme n'est pas obligée de suivre l'usage patronymique tcheque. Si j'épouse Martina N., elle peut au choix s'appeler Navratilova (elle peut le garder) ou Dilgentova ou Dilgent ou Navratilova-Dilgentova ou Navratilova-Dilgent ou Dilgent-Navratilova ou Dilgentova-Navratilova. Vive l'Europe! Vive la liberté!...
(et moi le choix entre Dilgent, Navratil, Navratil-Dilgent ou Dilgent-Navratil. Vive l'Europe! Vive la Tchéquie! Vive la liberté! )

Sauf que voila... avec la récente loi sur le Partenariat entre personnes du meme sexe et les tous récents décrets d'application une levée de bouclier s'éleve contre... allez, devinez! ... contre la possibilité donnée aux femmes tcheques d'adopter le patronyme masculin (masculin pour une oreille tcheque) de leurs compagnes etrangeres... Aux yeux de certains, les boutches n'ont pas le droit d'etre encore plus mieux boutches.

Publié dans Kafkastan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
A la question Remi Navratil ?, la reponse est non, jamais, evidemment.
Répondre
R
c'est marrant, il m'a fallu 5mn pour comprendre l'humour de ton commentaire. A ma decharge, il faut dire que Navratil veut dire ''s'en retourner'', ''etre revenu au bercail, a la maison'' ; et mon cerveau etait en mode-automatique tcheque - pas du tout branche sur le francais ''navra-t-il''.