Épicier warholien

Publié le par remi

Devanture warholienne dans Karama. C'est en déchiffrant les boites de produits bilingues que j'ai appris à déchiffrer l'arabe.

Conséquence inattendue : je peux lire (relativement facilement ; ceci par exemple) tous les mots composés des seules lettres similaires aux lettres latines mais je me plante et confonds gravement celles qui sont uniquement arabes (hamza, gh, dh, etc.).

Publié dans Chronique dubaïote

Commenter cet article

Marie 11/05/2009 10:50

Et ça lave plus blanc ?