Alerte : arnaque abidjane

Publié le par remi

Comme dirait Cédric, quand on a rien a bloguer, autant bloguer du spam. En l'occurence c'est une alerte sur la débordante créativité des pirates du net pour arnaquer les têtes-en-l'air et qui aurait pu mal se finir pour une cousine de maman qui loue un chalet dans les Alpes (amateurs de farniente dans un paysage sublime, cliquez ici).

 

 

D'Abidjan, un certain David Kablanc (cela ne s'invente pas)  réserve pour fin juillet.

 


 

Bonjour

 

Je viens par ce courriel, vous faire de part de ma confirmation de la location. Je vous prie de bien vouloir me faire parvenir par fichier joint, email ou par fax un contrat de location ainsi que vos coordonnées bancaires pour le solde du devis de ma location auprès de vous.

 

Veuillez me communiquer vos contacts téléphoniques fixe et portable et me faire parvenir un supplément de photos si possible.

 

Je reste dans l'attente de ces documents et de vous lire.

Sincèrement.
Mr Kablanc David
Rue Des Jardins Avenue Chardy 09
BP 622 Abidjan 09
Tel: 00225 46 30 40 90
Fax: 00225 21 28 20 26

 


 

c'était le 10 juin. Le lendemain, une petite louchée de rappel insiste sur les coordonnées bancaires :

 

Bonsoir

 

J'ai bien reçu votre message faite moi part du contrat part la poste et vos cordonnes bancaires par mail et le montant total de la location.

 

Nom de la Banque :

Adresse de la Banque :

Nom du titulaire du compte et adresse et numéro de portable et fixe.

 


 

Le 17 juin, un message non-reçu pour cause de virus (SFR veille)

 

Votre option Anti-virus Mail a détecté un virus dans l'un des messages qui vous était destiné. Le message ci-dessous contenait un ou plusieurs fichiers infecté(s) par le virus suivant : Phishing.Heuristics.Email.SpoofedDomain.

Le virus a été détruit ainsi que le cas échéant les pièces jointes infectées. Merci de votre confiance, Le service technique SFR.

 


 

Il est évident pour moi que le contrat sert à récupérer la signature pour des facsimilés de transfert avec la banque, les coordonnées bancaires, prétendument afin de payer la réservation, pour récupérer les numéros de compte, et je soupçonne le virus d'avoir pu servir à phisher (hameçonner en bon franglais) le site internet bancaire et les mots de passe pour y accéder.

 


 

Le 15 juin, un mail royalement intitulé "Le Reçu Du Virement et L'Avis D'Arrêt De Transfert De Fonds"

 

Bonjour Mr et Mme,

 

Je vous informe que le virement d'un montant de 331€ est effectif. Cependant je vous demande de bien vouloir prendre connaissance des reçus du virement ci joint. Je vous informe que mon gestionnaire a fait un ajout de 50€ sur le montant de 281€. Il a donc effectue un virement de 281€.

 

Je vous informe qu’un BUREAU DE CONTRÔLE DES TRANSFERTS DE FONDS DE LA ZONE UEMOA qui est rentre en contact avec nous (soit vous et moi) par le biais de l'avis d'arrêt de transfert de fonds (ci joint) pour un règlement de fiscalité inflige sur le transfert pour des vérifications à laquelle nous devons nous acquitter mutuellement.

 

Je vous demande que j'ai contacte ce bureau afin que je puisse votre part de la fiscalité de 30€ mais le commissaire Mr SERGE FALL qui m'a dit qu'il n'était possible que je fasse ce règlement à votre place car cela est une violation de la convention de régulation du Bureau de contrôle. En outre, je vous demande de bien vouloir vous acquittez de cette fiscalité étant donné que j'ai fait un ajout de 50€ sur le virement de sorte que vous puissiez combler cette charge directement.

 

Enfin, je vous demande de bien vouloir prendre connaissance des reçus du virement et de l'avis d'arrêt de transfert de fonds. De plus je vous demanderai de contacter le Commissaire au Compte Mr SERGE FALL au numéro suivant : 00225 04 95 53 14 ou par mail : commissioncontroleuemoa@yahoo.fr* pour avoir plus d'amples informations sur cette fiscalité et le mode de paiement de la fiscalité.

 

Dans l'attente de vous lire et de votre bonne compréhension.

Sincèrement.

Mr Kablanc David

Tel: 00225 46 30 40

 


 

C'est gros comme une maison mais je suis sur que certains tombent dans le panneau : le virement est effectif mais pas effectué, la taxe est prépayée mais à payer par le récipiendaire. Bref, l'Afrique...

 

* personnellement j'adore l'adresse mail at yahoo.fr du Commissaire au compte du Bureau de contrôle des transferts de fonds de la zone UEMOA.

 

** il va sans dire que le virement  "effectif" n'est jamais arrivé.

Publié dans Homo oeconomicus

Commenter cet article

Christine DECHAMP 06/08/2009 11:58

Bonjour,je voulais vous remercier d'avoir pris le temps de documenter sur votre blog ce genre d'arnaque car cela m'a permis d'eviter de tomber dans le panneau. J'ai recu une demande de reservation d'un certain Mr Habrias meme adresse a Abidjan que votre Mr Kablanc. Plusieurs choses m'ont mis la puce a l'oreille mais le fait d'avoir trouve votre blog m'a confirme mes presomptions (parfois on hesite...betement!)- j'ai recu un 1er mail ou j'etais en 'blind copy' ce qui n'est pas habituel de la part d'un loueur potentiel et en plus avec entete en espagnol- apres lui avoir demande son budget avant de donner trop de details, il m'annonce 5000 Euros au plus (!)- je lui envoie un descritif de l'appartement et il me confirme 5 minutes apres par le meme message que Mr Kablanc qu'il veut vite faire un virement la somme etait assez importante 800 Euros)Voila, j'ai mis son adresse en junk mail, c'est tout ce que je peux faire, sinon communiquer pour eviter a d'autres d'etre confiants.MerciBien cordialmentChristine Dechamp

lalige 30/06/2009 15:30

Le pire, ce sont les renseignements de la Banque Postale au téléphone: Ma cousine, dans ses Alpes de Haute Provence, a été surprise et itroublée par les informations que le centre de Marseille lui a donné au téléphoneon lui dit    vous devez changer de numéro de compte    il ne faut jamais donner son R.I B (sic) c'est grâce au service juridique de "QUE CHOISIR" à qui elle a téléphoné qu'elle a compris que s'il y avait un prélèvement, donc une opération avec une fausse signature, donc un faux et usage de faux, donc un délit, que c'est la Banque qui serait responsable de n'avoir pas vérifié la signature, et non pas elle.