Burqa, niqab et... liberté

Publié le par remi

Je n'arrive pas à retrouver l'article que je pensais avoir écrit sur le sujet pour le mettre en lien.

 

Pour résumer mon opinion, je trouve absurde que le gouvernement - afin de libérer la femme musulmane des "ténèbres" de l'obscurantisme coutumier - car il s'agit de coutume plus de religion - la prive de la liberté de s'habiller comme elle le désire.

 

Sur over-blog, un blogueur ironise sur l'obsession parlementaire d'interdiction de la burqa alors que l'économie s'enfonce et propose :

 

Au début des années 1980, les milices de Rifaat El-Assad, le frère du président syrien, dévoilaient les femmes dans les rues de Damas. Pourquoi ne pas créer de telles milices en France ?

 

Le danger est, bien-entendu, d'en faire une affaire religieuse ou même coutumière. D'autant que, je viens de le découvrir, si la République française impose à ses ressortissants son droit de la personne, même à l'étranger (article 3 du Code civil)...

 

même aux Émirats ou en Iran, l'égalité des époux français expatriés là-bas est garantie, en ce qui concerne les prises de décision sur l'éducation des enfants, la gestion de la communauté, etc.

 

... elle est tenue par des principes de réciprocité des droits internationaux, à respecter le droit international des autres États, en ce qui concerne le droit de la personne de leurs résidants en France.

 

et donc, une Iranienne de 2009, comme une Française de 1938, devra obéissance à son mari et, s'il le demande, porter le tchador. Et la République ne pourra rien y faire...

 

- vos papiers s'il vous plait ! Ah, vous êtes Tunisienne*, c'est bon, passez. Tiens, vous êtes Française, ôtez-donc votre voile...

 

© Chappatte

 

Solution sécuritaire - encore et toujours...

 

Puisque, comme le dit le même article 3 du code civil :

 

Les lois de police et de sûreté obligent tous ceux qui habitent le territoire.

 

La voix la plus probable que prendra le gouvernement français, c'est d'éviter le piège de la guerre de religion, de ne pas faire une loi anti-musulmanes qui rappellerait par trop les lois juives de Vichy. Le gouvernement sarkozien mettra en avant l'option sécuritaire. De même qu'on interdit aux manifestants de se cagouler, on interdira aux femmes (et aux hommes !) de mettre un cache-nez intégral ou partiel : l'État, dans une prérogative très big-brotherienne voudra pouvoir, par caméras urbaines interposées, pouvoir identifier quiconque, en tout temps et en tout lieu et interdira l'anonymat du masque.

 

* je n'ai aucune idée si la Tunisienne doit légalement obéissance à son mari - prière de laisser un message pour améliorer mon exemple s'il est décousu.

Publié dans Rémilitant

Commenter cet article

*eMira 02/07/2009 20:20

On devrait essayer de la faire porter aux hommes de plus de ... sur les plages ! avec des mouffles évidemment.