Méchant mais scient

Publié le par remi

Un ami qui demande que soit conservé son anonymat définit ainsi les Tcheques:

Ils ont hérité le pire des Allemands : le coté rigide et obtus,

   sans adopter le meilleur : l'honneteté, la droiture.

Ils ont gardé le pire des Slaves : le coté dépressif, négatif,

   en oubliant le meilleur : la générosité et le sens de la fete.

Publié dans Kafkastan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article