How to spend it : Carollinum

Publié le par remi

(épisode précédent)

Le monument de Vitkov est une horreur fantastique qui domine Prague de sa masse fascisante au sommet d'une colline boisée.

monument de Vitkov

L'imposante statue équestre date sans doute des années 30 et célebre un héros tcheque des guerres hussites, Jan Zhizhka z Trocnova qui a donné son nom au quartier proche de Zhizhkov. Dans les années cinquante, l'ubuesque régime stalino-réal-socialiste lui a ajouté un arriere plan en forme de mausolée pour abriter le corps embaumé et congelé de Klement Gottwald (qui, sublime ironie de l'histoire, décéda d'une grippe contractée dans le froid des interminables cérémonies de l'enterrement de Staline, quelques jours a peine apres son modele et mentor).

Pour Klement Gottwald donc et tous les dignitaires du régime qui, en fonction de leur rang avaient droit au sarcophage de porphyre au centre de la crypte (présidents-secrétaires-généraux du Parti), tombe recouverte d'une dalle de porphyre (homme d'Etats et premiers ministres) ou une case dans le colombarium.

Les corps ont été retirés a une époque indeterminée (fin du culte de la personalité? Printemps de Prague?) et le monumental cénotaphe ouvert au public et a la location dans les années 90. On a tous le souvenir de l'une ou l'autre de ces méga house parties ou les jeunes post-communistes et néo-anarchistes danserent de tout leur saoul entre les colonnes de porphyre et sur le dallage de marbre, s'étreignant (voir plus) sur les tombes vides des anciens tortionnaires de leurs parents.

On arrive avec Vladan. Service d'ordre suspicieux de ces invités pas en costume-cravate (Vladan m'a prevenu au dernier moment du programme pour la seconde partie de la soirée). Ambiance lugubre et sombre. Vrai enterrement avec deux ou trois cent hommes en smoking ou costume sombre, nanas en robes noires pailletées de strass. Musique funéraire. Carollinum fetait hier ses dix ans d'existence fastueuses et avait convié le Tout-Prague.

- there is so much money here!...
commente Vladan avec justesse.

Free Image Hosting at allyoucanupload.com

Des millionnaires et leur épouse platinée et cramée aux UV, des top-models (industrie locale spécial export), des hommes politiques et leur(s) maitresse(s) dont le premier ministre et la vice-présidente du sénat, des escrocs de haut-vol (j'ai tres envie de lacher des noms ici mais les risques sont trop grands).

- Réééééémmiiiiii!!!!.....

Une part de mon passé me saute a la figure et m'embrasse comme du bon pain. C'est Alice qui tomba amoureuse de moi a mon arrivée a Prague et que je rejetai sans lui expliquer vraiment le pourquoi (que je fusses homo, a la rigueur, ne la regardait pas) et qui entre temps a épousé le gentil hote de cette soirée mondanissime et qui dirige a ses heures perdues le Carollinum et son expansion.

Cela me fait plaisir de revoir Alice. Me voyant avec Vladan elle fait une supposition qu'elle glisse discretement dans une phrase et que l'on ne relevera pas...
On se promet de se revoir. Alice a 347 personnes a remercier d'etre venues et doit poursuivre.

Vladan me présente Tereza, la Tcheque la plus francophile de Prague et par ailleurs rédactrice de mon magazine porno préféré.

Plus tard, apres qu'un flot interminable d'amuse-bouches (dés de thon au césame, schnitzlerettes de poulet, empanadillitas au fromage et autres minuscules délicatesses culinaires) se soit déroulé devant nos yeux et sous nos papilles (servi par des pingouins en veste blanche tranchant avec décence sur le noir funebre de la foule), nous descendons dans la crypte ou une discotheque tente de faire danser des invités émechés par la veuve Cliquot.

Certains n'ont pas hésité a jouer les gogo-boys et a danser sur les tombes (vides - le sacrilege est tout relatif) des hauts dignitaires du régime réal-socialiste.

Free Image Hosting at allyoucanupload.com

(a suivre)

Publié dans Chronique pragoise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article