cinq whiskies plus tard

Publié le par remi

bon, la, je vais pas en écrire beaucoup.

j'ai descendu 5 whiskies avec Ondrej au Lamborghini cafe (a deux tables de la, Pavel, le danseur étoile du Narodni Divadlo dinait avec un mignon cinquantenaire poivre et sel) en discuttant de la vie, du coming-out, du boulot, des émotions, de nos reves d'enfant, de toutes ces petites choses qui font que la vie est belle.

Publié dans Mutatis mutandis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article