Freud & Fromage

Publié le par remi

A chaque fois que je reviens en France, c'est la meme chose, maman pour me faire plaisir me demande ce que j'aimerais manger et a chaque fois, je lui dis de ne surtout pas cuisiner mais d'acheter des tonnes de fromages francais parce que c'est ce qui me manque le plus a Prague.

L'autre jour, Fede et moi allions a la Provence pour un veritable repas pantagruelique a base de fromages francais.

Totalement freudien pour moi comme experience.

1ere assiette

Valencay, Charolais, Explorateur, Mimolette, Mont d'Or

Pouilly-fume "La Moynerie" / Saint-Veran "En Faux"

2eme assiette

Brique de brebis, Saint-Marcelin, Cantal, Comte, Tomme au Juracon

Corbieres blanc et un Cotes du Rhone tout aussi blanc

3eme assiette

Camembert, Pont L'Eveque, Brie de Meaux, Morbier, Saint-Nectaire

un petit verre de Calvados et un Sancerre rouge tres leger.

4eme assiette

Maroilles, Soumaintrain, Ossau, Bethmale, Roquefort

Domaine Tariquet Premieres Grives et Mas d'Amiel Maury reserve rouge.

.oOo.

J'ai arrete le sommelier (francais) de la Provence pour lui demander de m'expliquer: je suis habitue a ce qu'on sert des rouges capiteux pour accompagner le fromage.

- c'est une grave erreur. au maximum un rouge leger. sinon, avec les fromages pour une question de balance d'equilibres, il faut du blanc et, exceptionnellement, un verre de Calvados avec le Camembert...

Je retiens la lecon qui m'a surpris mais agreablement!...

Publié dans Chronique pragoise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Je savais bien que quelque part tu avais déjà parlé de fromages, forts aussi ...
Répondre