sale de chez sale

Publié le par remi

délicieux diner hier soir avec Belinda, Michael, Will et Fede:
- rillettes de thon au basilic
- risotto maraichere
- glace aux pralines et Dobel (una déliciosa licor mexicana con tajeta y tequila)

on avait commencé traditionnellement par un martini cocktail bien tassé, continué au Rioja, rosé du Chili et Malibran (3 bouteilles a 5, sans commentaire) et au moment de préparer le dessert et de verser le Dobel dans les coupes de glace, pam poum crac, la bouteille de Dobel est explosée sur le sol de la cuisine dans un mélange de glace aux praline (le sol est sérieusement empégué, comme dirait Hervé)

Belinda et Will prennent gentiment les opérations de nettoyage en main (sans doute effarés par mon incompétence totale en la matiere) et se moquent gentiment de moi: "ou sont la pelle et la balayette? un seau et une serpillere? un balai? non, tu n'as meme pas un balai?..."

euh... je les ai perdus dans le divorce et je les ai pas encore remplacés. Pas étonnant non plus que je ne m'en sois meme pas rendu compte - je fais si souvent le ménage...

 

Publié dans Mutatis mutandis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article