Bleu Blanc Rouge party

Publié le par remi

une petite vingtaine de personnes, invitées a la derniere minute sont venues pour la Bleu Blanc rouge freedom party.

Jacques et Nathalie Millery ont rendu possible cette fete qui sans leur aide précieuse aurait été largement ratée: Jacques a installé les enceintes pour le laptop (reproduktor en tcheque, un mot qui l'amuse beaucoup - il ne s'agit pas tant de sexualité que de reproduire la musique produite par le tuner) achetées pendant l'aprémidi a Datart (les petits haut-parleurs intégrés dans le laptop n'auraient jamais suffit a sonoriser la party et a-t-on jamais entendu parler de music-less party?) et Nathalie a pris les opérations en main dans la cuisine pour la préparation des petits fours au fromage bleu, pomme et cumin et des dips de carotte et radis blanc / sauce a base de yaourth aneth ou houmous.
Tom Hidvegi, mon futur ex-collegue de DDB, est venu avec Emmanuel, son copain mexicain, David sa "soeur" allemande et Tchaba (ou Csaba?) le petit copain de celui-ci et Marcelo, un brésilien paulista rencontré la veille a Termix.
Adam Blecha est venue avec Tereza Zikova-Varkockova apres une longue et dure journée passée avec une délégation de l'association HEC en déplacement a Prague ont encore trouvé la force de venir faire la fete avec nous.
Doug Hayek du Prague College est venu avec sa charmante copine Natasha Babic qui a pu papoter en serbo-croate avec Will venu, lui, avec Ondra (Wonderboy) Urbanek toujours aussi gentil, aimable et dévoué (il est resté apres la fete avec Will pour ranger et nettoyer - je voulais (mollement) les jeter a la porte et le leur interdire mais ils ont été plus forts que moi).
La fete aurait été incomplete sans Federico (claro!) et Vladan Sir, mon ex d'il y a dix ans avec lequel je me suis "naturellement" rapproché depuis mon divorce d'avec mon "dernier-ex".
Dernieres a arriver et a partir, Nada Pietrinska et Monika Korinkova renforcait l'élément féminin (toujours un peu sous-représenté dans les fetes que j'organise) sans oter a l'élément gay (jamais minoritaire :-).

Toutes celles et ceux qui avaient encore de l'énergie sont allé au Gejzeer pour le défilé de mode de Josef Klir et surtout l'élection du Mister Gejzeer 2005.

Il va sans dire qu'il est (tres) tard et que je suis épuisé mais si heureux quand la semaine se termine.

Publié dans Mutatis mutandis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article