Musique et garnison

Publié le par remi

Samedi soir, des notre arrivée a Metz, nous achetons des places pour aller écouter un concert de musique baroque a l'Arsenal de Metz. Dixit Dominus de Haendel et les Vepres a la Vierge de José de Nebra, un compositeur baroque espagnol, chantés par le Collegium Vocale de Gand et l'ensemble El Ayre Espaňol.

C'est marrant que Metz, qui cherche désespérément a se défaire de son image de ville de garnison et fait des pieds et des mains pour devenir une ville d'art et d'histoire (ce qu'elle mérite infiniment soit dit en passant) n'ai pas songé nécéssaire de faire un petit effort de marketing pour nommer autrement cette splendide salle de concert construite dans l'enceinte de ce qui était l'arsenal de la citadelle de Metz.

quelques photos prises et mises sur wikipédia pour partager avec le monde entier la beauté antiquisante de la salle dont les murs recouverts de marqueterie offrent une acoustique exceptionnelle :

Arsenal de Metz

et la scene:

Arsenal de Metz

Les musiciens étaient parfaits, surtout le contre-ténor. J'ai un peu regretté que de la ou nous étions, on pouvait entendre le chef d'orchestre qui pour insulfer de l'énergie a ses choristes leur soufflait carrément dessus. Mauvais point pour Eduardo López Banzo... A part ca, tres bon travail de direction sur les tons pastels de la musique baroque de Nebra que je ne connaissais pas du tout.


Ce qui me rappelle la derniere blague chez les amigos. On se moque gentiment de Loumax qui ne partage pas avec nous le gout de la musique classique en lui disant que quand on ne veut pas le voir, il nous suffit de dire qu'on va a l'opéra *wink-wink*.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Antiquisante : voici un mot comme je les aime, neuf.
Répondre