Danove priznani

Publié le par remi

Je finis, ce week-end, la déclaration fiscale de la SCI que je possede avec mon ex et qu'on avait créé pour l'acquisition de l'appart ou je vis.

Je ne sais pas comment ca fonctionne en France mais la Tchéquie se met a la page et permet de remplir la déclaration fiscale en ligne.

La ou je trouve nuls, les fonctionnaires kafkaiens, c'est qu'autant ils ont facilité l'acces au remplissage de la déclaration fiscale (avec moultes controles de cohérence interne tres utiles dans la jungle touffue des alinéas du code des impots), autant il y a un barrage intrinseque au fait de transmettre ce fichier aux autorités fiscales : il faut, ailleurs, souscrire a un abonnement de signature électronique qui autentifie l'envoyeur, abonnement payant décerné par des sociétés privées.

Donc, in-fine, la plupart des gens font comme moi et remplit sa déclaration, l'imprime, l'envoie et force donc le fonctionnaire kafkaien du Trésor public tcheque a ressaisir toutes les données sur sa base de données et toute l'économie de temps potentiellement apportée est perdue.

Recommandation : l'État devrait donner au contribuable, sur simple demande, un certificat de signature électronique pour éviter de passer par un organisme tiers et payant afin de pouvoir engranger les effets de la productivité du travail et les économies de saisies manuelles (avec le probleme annexe d'erreur potentielle).

Aparté linguistique

J'adore la locution verbale danové priznani / déclaration d'impot.

dan - "impot", danovy, danova, danové (selon les genres masc. fém. ou neutre), c'est "fiscal", "relatif a l'impot", etc...

priznani - "déclaration" vient du verbe priznat - "avouer", "faire l'aveu", "confesser" (un crime ou une mauvaise action).

Y'a un coté confession, aveu... Comme si c'était une tres mauvaise chose que de gagner de l'argent.

La mentalité communiste de l'État tcheque n'a pas entierement disparu et se cache parfois dans des tous petits détails...

Publié dans Chronique pragoise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article