Spanek beze Snu

Publié le par remi

La chanson Lasko ma, ja stunu / Mon Amour j'ai honte du musical Noc na Karlstejne / Une Nuit a Karlstejn est la premiere (et sans doute la seule) chanson tcheque que j'ai apprise par coeur et ce il y a des années en arrivant en Tchéquie.

Elle commence par :

"ja at mam spanek beze snu

moi qui ai un sommeil sans reve"

Et hier, c'est avec tristesse que j'apprends le suicide de son composeur, Karel Svoboda, auteur de beaucoup de tubes disco tcheques chantés par les plus grandes divas locales et, pour la petite histoire, de la musique du jingle du dessin animé Maya l'abeille. Ca nous rajeunit pas tous ces souvenirs...

Il a rejoint un sommeil sans reve...

ooo OOO ooo

Ja at mam spanek bezesnu
mne vcera sen se zdal.
Ikdyz davno nejsem s nim,
mne navstivil sam kral.

Moi qui ai un sommeil sans reve
Un reve m'a réveillé hier
Meme si je ne l'ai pas vu depuis longtemps
Le roi en personne m'y rendait visite

Rekl: lasko ma, ja stunu,
svoji pychu, ja jen hral.
Kvuli vam se vzdavam trunu,
klenotu i katedral.

Il m'a dit : Mon amour, j'ai honte
J'ai feins ma fierté
A cause de vous je renonce au trone
Aux trésors et a ma cathédrale.

At den mam jindy poklidny,
dnes nevim, kudy kam.
Trapi mi sen osidny
a trapi mi kral sam.

Moi qui normalement ai une vie tranquille
Aujourd'hui ne sais ou donner de la tete
Un reve me hante
Et me hante le roi en personne

Rekl: lasko ma, ja stunu,
svoji pychu, ja jen hral.
Kvuli vam se vzdavam trunu,
klenotu i katedral.

Il m'a dit : Mon amour, j'ai honte
(etc.)

Rekl: lasko ma, ja stunu,
svoji pychu, ja jen hral.
Kvuli vam se vzdavam trunu,
klenotu i katedral.

Il m'a dit : Mon amour, j'ai honte
(etc.)

Publié dans Kafkastan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
C'est étrange, le stage de formation wiki ne fait pas référence au châtreau de Prague  !???
Répondre
H
Mais si Rémi, tu m'avais repéré l'année dernière comme contributeur de Wikipedia...
Répondre
H
Bravo pour ton article Wiki / Château de Prague. J'ai voté pour le label, il le mérite vraiment.
Répondre