Sunset Blvd

Publié le par remi

L'enterrement de Martin Kryspin etait tres emouvant.

C'est la premiere fois que j'allais a un enterrement en Tchequie. Devant le crematorium de Strasnice (la Tchequie, pays le plus athée d'Europe, connait le plus haut taux de cremation qui est ici la regle et non l'exception), une petite foule attend patiemment.

Le crematorium est un imposant batiment des années 20, deux ailes a colonnades entourent une avant-cour eclairée de lampe-torches disposées aux quatre coins et jettant des flammes tres funebres, des saules pleureurs completent la symbolique funéraire.

Tout le monde sauf moi est venu avec des fleurs ou des bouquets (ceux qui se sont fendu d'une couronne mortuaire l'ont donnée au prealable au préposé) et en entrant dans la grande salle du crematorium, vont devant et les deposent au pied d'un grand rideau rouge sombre, tres scenique. Trois rangs de bancs lui font face, une chaire l'encadre sur la gauche et un pupitre avec le nom du defunt sur la droite et a part ca, rien: le depouillement le plus total et le moins austere: du marbre est partout.

Un huissier convie la famille (reunie a part dans un salon lateral) a entrer dans la salle ou attendent deja les amis et les connaissances de Martin - il s'assoient sur le premier banc. Le rideau rouge s'ouvre et devoile un impressionnant catafalque bordé de deux rangs de lumignons, tout doré, des plantes vertes en cascade, des couronnes mortuaires fleuries un peu partout et le cercueil qui domine le tout.

La ceremonie n'est pas religieuse mais n'en est que plus efficace, quatre ou cinq chansons ou musiques choisies (j'imagine) par Martin lui-meme, sont entrecoupées de moment de silence, de priere ou d'homélies funebres dont celle excellente du patron et ami de Martin et celle un peu plus faible de la part de Gejza, notre ami pretre dont on pourrait penser que c'est le fond de commerce que de mettre du symbole et du sens a nos vies et a leurs moments importants (naissance, mariage, mort).

Dans cet endroit, un tune quasi disco au refrain de Sunset Boulevard prend toute sa saveur.

L'assemblee est a 60% gay - tous les amis de Martin sont venus. Tout Quorum ou presque est present.

Le soir, Nikolai et Evzen organisent un wake et l'on boit au souvenir de notre cher ami qui nous a quitté.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Profond,et sans commentaire. Amitiés
Répondre
R
Merci Lukas. cela me va droit au coeur.
Répondre
L
tout mes voeux de condoléances
Répondre