Acrobaties sablonneuses - préquence et séquence

Publié le par remi

Voici les photos qui précedent et suivent celle, tres drole, prise par Greg.

undefined

Le point de rendez-vous est a la station Epco sur la route de Hatta. Marco, avec la casquette, motive les troupes.

undefined

Le mec de la jeep venait de faire installer le petit crane de gazelle sur l'avant du capot de sa voiture et je trouvais ça trop top dans la catégorie 'tuning du désert'. Au fond Xavier est aussi hilare que moi.

undefined

On vient de quitter la route et de rentrer dans le sable. Dégonflage de pneu pour une meilleure adhérence sur les dunes et conseils précieux de Marco que tout le monde écoute comme le Messie - notre survie en dépend. Sur la droite, Fred et Greg...

undefined

Onze voitures constituent la méharée de notre expédition. Autant dire un ensablement tous les dix minutes (statistiquement parlant, par chance, certains choisissent l'option "s'ensabler en meme temps que Remi" et les équipes de secours, tres professionnelles, travaillent en parallele.

undefined

Ça, c'est un peu avant la photo de Greg. Je ne me souviens pas si Deborah me dit

- regarde plutot la route, s'il te plait

ou

- cool, comme ça tu pourras la bloguer

Apres toutes ces aventures, on plante le bivouac:

undefined

Ma tente tente (ha ha) d'etre invisible en prenant les couleurs des dunes.

undefined

Christine a tout compris de la vie, pendant que Joe prépare le repas et farfouille dans la voiture, pendant que Cédric appelle New York pour vérifier l'état des futures sur la cachaça et le pastis, elle se prélasse apres une rude traversée du désert et laisse les autres mecs installer le feu. Je fais un peu comme elle mais un peu plus discretement et sournoisement en disparaissant un moment dans les dunes.
undefined

La lumiere et la batterie de mon téléphone faiblissent. Derniere photo pendant l'entre-chien-et-loup, Cédric, Sybille, Joe, Laure avec le petit Barthélémy sur ses genoux, Sébastien, Sara, Yannick et une ambiance assez arrosée. Peu apres, Joe sortais sa guitare et je suis sur qu'a des lieux alentours, les djinns sont venus pour profiter de l'ambiance fraternelle et bon-enfant.

Publié dans Chronique dubaïote

Commenter cet article

Marie 15/03/2008 10:40

Il eût fallu planter ta tente à l'écart, c'est vrai qu'elle aurait été invisible au premier regard ... sympa comme activités. :-)

remi 15/03/2008 19:54

tu veux venir crapahuter dans le désert ? tu es la bienvenue.