Can I buy you a drink?

Publié le par remi

Cedric et Daniel sont les nouveaux propriétaires de Valentino, Le club gay de Prague qui était sur la pente descendante.

 

J’ai trouvé très élégante la question d’Adam proposant à Cédric de lui acheter un verre dans son nouvel établissement :

 

- Can I buy you a drink?

 

D’une façon beaucoup moins élégante mais beaucoup plus pertinente, Petru a insisté pour obtenir une carte VIP : c’est son idée qui a été retenue pour le prochain nom de Valentino : On, un jeu de mot multilingue entre l’anglais on (« en », opposé : off) et le tchèque on (« il, lui » cliquez sur le lien pour la déclinaison).

 

Ce On ne laisse personne indifférent.

Surtout à cause de la difficulté de la déclinaison :

- Comme le pronom ? (C’est casse-gueule et fondamentalement bizarre : le club Il, on va chez Lui, on se rend chez Lui, je vais à Lui)

- Indéclinable comme le mot anglais ? (Possible mais dommage)

- Comme un mot masculin animé ? Masculin inanimé ? (La seconde solution est bizarre parce que le sens de On est masculin animé, la première aussi est bizarre parce que c’est reconnaitre qu’on se sert du pronom alors pourquoi ne pas utiliser le pronom ?)

 

Bref, l’usage dira ce que les Tchèques auront fait de cet os grammatical.

Publié dans Chronique pragoise

Commenter cet article

*eMira 21/03/2011 13:06



Masculin inanimé ? vite, médecin .. (si tu trouves mon arrière-pensée)



remi 27/03/2011 15:59



ou un grammairien...