Oh les jolis mots !...

Publié le par remi

Alice a fait un superbe travail de korektura (relecture orthographique et stylistique) de mon tapuscrit. J'aime beaucoup lire ses notes, ses commentaires, l'humour qui transparait sous son crayon. Et ses notes sur mon vocabulaire... Comme moi, Alice est sensible au français, cette langue que je perds progressivement, que je truffe d'anglicismes, de bohémismes.

 

Une garçonne de café mérite de rester dans le bouquin (et dans la langue française !).

 

Le fait de bagatelliser une chose sérieuse est un emprunt au tchèque bagatelizovat et ça sonne si français que je n'ai pas pensé une seconde que ça pourrait ne pas en être.

 

(mais elle ne souligne pas un tritentenaire, un humain de trente-trois ans...)

 

Les pauvres pimpins relèvent d'un faisceau de mots très instructifs de l'évolution linguistique du français (je recase mon savoir, sautez au mot en gras suivant si vous trouvez que je pontifie). En indoeuropéen, un même son a donné naissance à des mots en /kw/ (latins) et d'autres en /p/ (grec, gaulois) ; à equus correspond epos et hypos. Pour pimpin, je suis fasciné de voir la richesse des équivalents dialectaux, tous plus ou moins conservés avec leur alternance vocalique et leur fidélité au latin ou au gaulois : une pépée - un kéké, kèke, quèque (et leur quéquette), cacou, cacos, cacosse, quinquin, pimpin (et leur kiki), etc...

 

Se décaniller ; de "canne", au sens de "jambe" - je voudrais dans mon texte qu'il traduise un verbe tchèque "se casser la jambe" (littéralement "déjamber") - mais en plus, je parle de petites vieilles, alors un verbe à base de canne me plaisait... mais il ne veut pas dire, en français, ce que je pensais qu'il pourrait signifier...

 

Je n'ai pas encore trouvé l'équivalent idéal pour "to fuck the numbers"... bidonner, bidouiller, triturer,.. Je voudrais un verbe très courant, familier, pas forcément vulgaire mais imagé...

 

Les très jolis gramures et gramurons (petits enfants pas toujours très sages) ont séduit Alice qui me demande de les garder - ouf ! Mais du même coup, je découvre que ces mots familiaux ne sont pas du français. Coups de téléphone aux cousins maternels et paternels : "oui, on l'a déjà entendu mais que dans votre famille". Zut !

 

PS à Alice - tu ne sais pas à quel point ta notule [perso] en bas de la page 78 me fait plaisir !

 

- tu es libre Rémi, fonce !

 

Publié dans Linguistique

Commenter cet article

philippe 15/04/2010 21:51



Que dirais tu de "tripoter" les chiffres ? Familier, courant, avec une toute petite nuance lubrique assez fidele a l'original anglais.


A bientot,


Ph.



remi 16/04/2010 16:19



ah oui !...



Jean Marc Libon 14/04/2010 05:05



Bonsoir Remi,


Chez nous, en Belgique,


on emploierait le mot: "bidouiller"


pour traduire l'expression que tu cherches.


Mais j'ignore si c'est réellement français!


Bonsoir à Alice...



remi 15/04/2010 14:00



merci Alice !



*eMira 10/04/2010 13:12



Pour avoir rêvé cette nuit après tes mots curieux et fort drôles, j'ai vu en songe les vieilles dames de J. Faizant sur leurs cannes si fines qu'elles auraient pu se les briser à la moindre
entorse ! et sont venus les mots : gambettes, débarbouiller et fricassée de museaux ... Une brisure de gambette, ça vaut bien une fracture du col du fémur ... quoi ? Il n'y a pas de quoi en rire ? Je suis d'accord.



Alice 09/04/2010 20:22



En tout cas me voilà rassurée, je me demandais si j'avais été trop perso et t'avais paru intrusive.


Je n'aurais jamais pensé que "bagatellise" venait du tchèque, j'ai cru à un "banaliser" mal revenu (ça m'arrive très souvent, un mot pour un autre pour un son qui se ressemble).


Décaniller quelqu'un, pour moi, c'était aussi l'abattre. (Beaucoup de San-Antonio dans ma jeunesse).


Pour le reste, écoute Aline si tu as le courage du travail qu'elle conseille: elle connaît le métier.



*eMira 09/04/2010 13:26



Pour un rectificatif, décaniller n'est pas de l'argot mais un verbe ancien intransitif, le sens ne change pas pour autant. Cul-de-jattisées pour les vieilles ?? dépatter ça fait marrant, dépâter
le museau c'est nettoyer le contour de la bouche et les lèvres (c'est davantage pour les enfants)


une adresse intéressante : golfes-dombre.nuxit.net/Mots_rares_et_anciens.pdf